Assurances assistance voyage

Contrats d’assistance voyage :

smiley

Vous partez en voyage et vous vous interrogez :

  • faut-il impérativement souscrire un contrat d’assistance spécial voyage ?
  • Comment choisir la bonne compagnie ?
  • Comment savoir si votre choix prend en compte tous les points nécessaires ?
  • Une bonne compagnie d’assistance est-elle obligatoirement ruineuse ?

Si vous avez plus de 50 ans, vous savez qu’il vaut mieux prévenir que guérir et que de l’inconséquence à la ruine, il n’y a qu’un pas. Des économies de bout de chandelle peuvent vous coûter cher à la fin. Donc, prévoyez d’être couvert pour quelque problème que ce soit lors de vos voyages à l’étranger.

 

Vous prenez soin de votre santé et avant le départ, vous avez discuté avec votre médecin traitant et fait le point avec lui.

 

 

assurance assistance voyage

Pour choisir quelle compagnie aura le privilège de vous accompagner tout au long de votre voyage, elle doit remplir quelques critères indispensables :

  1.  Avoir une ligne téléphonique accessible 24 heures sur 24, gratuite, en langue française, pour des conseils et sur la conduite à tenir en cas de difficultés. Ce qui évite les mauvaises décisions prises dans l’urgence et le stress.

  2.  La possibilité d’être soigné sur place dans de bonnes conditions et après guérison, pouvoir continuer votre voyage.

  3.  Un rapatriement rapide et sûr en cas de problème de santé très sérieux (avec soutien médical)

  4.  Et bien sûr, pour ne pas devoir augmenter les files devant les restaus du cœur, un remboursement des frais médicaux engagés en cas de maladie ou d’accident.

Certaines compagnies proposent même une dispense d’avance de frais, ce qui, aux Etats Unis par exemple, sera un plus apprécié.

 

 

Exemple concret : Que faire si vous vous cassez une jambe ?

  1. Vous avez leur numéro de téléphone et vous les contactez.
  2. La standardiste vous met en relation avec le plateau d’assistance.
  3. Un dossier à votre nom est créé avec récapitulatif de la mise en œuvre et de l’aide apportée.
  4. Problème médical ? Vous êtes orienté sur un « médecin trieur » puis un « médecin régulateur »docteur voyage

 

Le médecin régulateur :

  • Evalue l’importance et l’urgence de votre cas (après avoir recueilli l’avis des médecins sur place).
  • Il décide des mesures à prendre : soins sur place ou rapatriement.
  • Si rapatriement, selon votre état médical, ce peut être un simple retour sur ligne régulière, avec ou sans accompagnement médical jusqu’à un avion spécialement affrété pour vous. Je ne vous le souhaite pas.
  • Dès que la décision est prise, elle est appliquée par les techniciens d’assistance et leur réseau affilié.

 

 

Que vérifier avant de signer votre contrat d’assistance ?

Contrats d’assurance habitation, multirisque, automobile ?

Possesseur d’une ou plusieurs cartes bancaires ?

  • Relisez toutes les clauses de vos contrats. Vous êtes bien souvent déjà couvert et sans le savoir. Par exemple la carte bancaire Visa vous accompagne et vous assiste en voyage, même si vous n’avez pas réglé votre séjour avec elle (à vérifier avec votre banque). Plafond jusqu’à 11 000 euros.
  • Soyez attentif à la durée du voyage prévu. Si vous partez moins de trois mois, aucun souci. Vous êtes très certainement couvert.
  • Pensez également à vérifier le montant des remboursements médicaux. La somme varie souvent entre 1000 et 3000 euros, ce qui peut être insuffisant dans un pays comme lLa Nouvelle Zélande ou le Canada.
  • Pour limiter le coût, pensez à demander une simple extension « option frais médicaux » qui permet d’être couvert jusqu’à 150 000 euros de frais engagés.

 

 

J’ai longtemps voyagé SANS assurance voyage et je n’ai jamais nécessité de rapatriement ni eu de gros problèmes que je n’ai pu régler seule.

Quant aux inévitables petits soucis de santé, je les ai réglés en creusant dans mon budget.

Mais les années s’ajoutent et je me dis que mon insouciance (ou inconscience dirait Monsieur) pourrait devenir néfaste.

 

Pour info, voici quelques chiffres :

  •  Plus de 53 % des évacuations sanitaires résultent d’accidents de la route. Certains pays d’Afrique fournissent la majorité des évacuations sanitaires dues à des accidents de véhicule. Si vous vous rendez dans des pays où la conduite est très « différente » de celle en France, ne roulez jamais la nuit. Même si votre véhicule est bien équipé, ce ne sera pas le cas de tous ceux que vous serez amené à croiser.
  •  Plus de 13 % des évacuations sanitaires sont dues à des accidents vasculaires cérébraux, dont la fréquence augmente avec l’âge des voyageurs. Ne renoncez pas à voyager, limitez les programmes surchargés, une mauvaise acclimatation à de nouvelles conditions météorologiques, grand froid ou chaleur intense. Ecoutez les signaux de votre corps. Et si vous êtes fatigué, reposez-vous.
  •  Les causes psychiatriques sont responsables de 10 % des rapatriements sanitaires.
    Pour en savoir plus, lisez « Les fous de l’Inde ».
  • 8 % des rapatriements sanitaires sont imputés à des problèmes cardiologiques.
  •  Quant aux maladies « exotiques », elles n’en représentent que 3 % au maximum. En effet, la période d’incubation, plus ou moins longue, fait qu’elles ne se déclarent qu’une fois de retour chez soi.

 

Pour résumer !

  1.  Vérifier vos contrats d’assurance déjà souscrits. N’hésitez pas à joindre les compagnies d’assistance par téléphone pour vous faire préciser, voire confirmer la couverture dont vous disposez
  2.  Prévoyez un voyage adapté à votre état de santé et pensez à votre traitement habituel
  3.  Demandez une extension de plafond de remboursement si vous voyagez dans des pays « chers
  4. Et surtout, profitez de votre voyage !

 

Et vous, prenez-vous toujours une assurance assistance pour vos voyages ?

Pourquoi ?

Laissez vos commentaires et dîtes-moi ce que vous aimeriez voir traiter.

 

Bonne santé, bonne route et bon voyage

2 comments

  • GUEGADEN

    Bonjour,
    J’ai tous mes contrats d’assurance à la GMF. Je n’ai jamais pris d’assurance voyage. Il y a peu de temps, avant de partir, j’ai eu un entretien avec mon assurance, en leur demandant si en cas de problème j’étais couverte, vu mes assurances, j’étais couverte. J’ai une carte Gold, ils m’ont dit qu’il valait mieux faire appel à eux car ils étaient les meilleurs en rapatriement. Souvent, on est couvert et on ne le sait pas. Donc renseignez-vous avant de partir.Voilà !

    Répondre
    • Excellent conseil. Si vous partez moins de trois mois, vous êtes la plupart du temps couvert par votre carte bancaire. La question des assurances se pose en cas de voyage supérieur à trois mois.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :