Vieux et voyageur ? voyager sans lassitude encore et encore

Voyager sans lassitude, avec envie et curiosité malgré l’âge qui nous limite, dit-on.

Peut-on toujours se vivre et s’imaginer devenir

vieux et voyageur ?

 

DSC01172Est-ce toujours possible quand nous pouvons dire « ah oui, je l’ai visité il y a… euh, il y a trente ans. » Et non, il y a trente ans, nous n’étions pas des nouveaux nés. Mais de jeunes (ok, de très jeunes adultes). Mais même bien plus âgés, il y aura toujours des « premières fois ». Et là, j’y suis. Premier jour de ma première fois. Je me sens perturbée , inquiète. Ne me serais-je pas lancée (comme d’habitude dirait Monsieur Senior) sans vraiment réfléchir aux conséquences ?

Est-ce raisonnable (ce mot me fait grincer des dents) de continuer à imaginer que je peux continuer à vivre, à découvrir, à m’émerveiller, à apprendre, à me créer des projets que je réaliserai ou pas ? Ne devrais-je pas plutôt apprendre à tricoter (une vie ne me suffirait pas tant je suis nulle !), à m’intéresser aux ragots (mais si, tu sais, la cousine du neveu qui est marié à la dentiste ! Eh bien, l’amie de sa mère… Mais écoute et suis un peu !…), aux activités de la paroisse et tiens, tant que j’y suis, à me convertir, mécréante que je suis. Je ne crois pas en un Dieu omniscient dont il faudrait subir le courroux éternel sans qu’Il ne m’ait prouvé qu’il existe et qu’il soit juste.

Pourquoi cette digression ? C’est l’âge, je vous dis !

vieux et voyageur

A mon grand âge, peut-on raisonnablement penser continuer à s’enthousiasmer devant un paysage, une fleur ou un regard sans que ce dernier n’en évoque un autre déjà vu, plus beau, plus émouvant encore dans notre souvenir. Et subir avec plaisir toutes ces coutumes bizarres parce que différentes des miennes ? Ces mets étranges jamais goutés (oui, j’ai déclaré forfait face au durian. Il est bon de connaitre ses limites et celles de son estomac), qui n’attendent que moi. Ces machins trucs bidules sur les étagères de supermarché que je brûle de tester.

Vais-je découvrir mes plus grands ennemis, la lassitude et l’ennui ?

J’ai dépassé le demi-siècle, j’ai attendu et rien. Aucune uniformité de pensée, aucune monotonie devant la beauté d’une cascade, d’un oiseau ou même celle d’une voiture singulière. Certains (suivez mon regard alors que Monsieur Senior tourne la tête) osent prétendre que je suis restée une gamine, que je m’émerveille d’un rien, qu’il fallait me voir, assise sur le sol, au beau milieu de la cour d’honneur du Palais des Papes à Avignon, tournant la tête de tous côtés, éblouie par le spectacle Son et Lumières se déroulant sur les murs tout autour de moi. Des touristes filmaient à tout va ; d’autres vérifiaient leurs portables ; d’autres cherchaient le meilleur angle pour leurs photos. Et les enfants ? Assis sur le sol, tout comme moi, à même la pierre, ils se laissaient absorber par l’Histoire racontée avec somptuosité. Ils ne réfléchissaient pas. Ils vivaient. Comme moi.

avignon

Alors, voyager encore et encore quand on est certain d’avoir dépassé la moitié de sa vie, quand on approche de sa date de péremption ? Le temps nous échappe ?

 

Attrapons-le, ligotons-le et devenons son maître. Puisqu’il ne pense qu’à s’enfuir de nos mains, apprécions chaque petit et grand bonheur qu’il nous offre.

Petit bonheur, la couleur du ciel au réveil et ses couleurs toujours changeantes. Grand bonheur, les yeux de ma fille dans ceux de son Bien-Aimé.

jeune ou vieux ?

Bientôt (ou pas, chacun son échelle du Temps), nous allons nous offrir une magnifique aventure, à notre âge, avec nos capacités, nos limites et nos moyens. Nous allons nous enrichir de paysages, de rencontres, d’apprentissages… Ok, des déceptions sans doute mais à quoi bon s‘en inquiéter vu ma capacité à gommer les souvenirs désagréables de ma mémoire.

Vivons. C’est le plus beau cadeau que nous puissions nous offrir.

seniors en vadrouille

 

smiley

Pensez à cliquer sur « J’aime », à nous suivre sur Facebook, Twitter et Google+

et à partager l’article si vous l’avez apprécié.

Ce petit geste est gratuit pour vous et gratifiant pour nous.

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :