Bordeaux alternatif ou une journée à Bordeaux

Bordeaux

Je me suis baladée en France cet été. Le Puy en Velay, Avignon, Toulouse, Bordeaux. Point de découvertes lointaines ou proches au menu, juste une envie de changer d’air et d’horizon, de me reposer et de continuer à travailler sur mes vidéos Youtube que je vous invite à voir si ce n’est pas encore fait.

Une des haltes fut Bordeaux. Qui ne connait pas la place des Quinconces, le miroir d’eau, la balade sur les quais de la Garonne, la rue commerçante la plus longue de Bordeaux, la célèbre rue Ste Catherine ?

Aucune envie de jouer les touristes. Il aura fallu l’intervention d’une bordelaise d’adoption depuis bientôt 10 ans pour me faire changer d’avis. Je vous donne d’ailleurs mon opinion sur la différence entre les visites seul, guidée ou avec un local sur le site Mamie Solange.

Alors, si vous avez envie de découvrir une autre facette de Bordeaux, un Bordeaux alternatif qui m’a charmé, suivez-nous !

Je vous propose une balade en 24h dans Bordeaux la surprenante.

Le Garage Moderne

Commencer la journée dans un garage, mais quelle drole d’idée. Oui mais ici, vous pourrez y grignoter un petit déjeuner et bien plus encore.

Ce VRAI garage propose aussi bien des réparations de véhicules, de la trottinette au bus en passant par les motos, les voitures et les campings cars. Tout ce qui roule se répare ici. Vous pouvez apprendre à réparer votre véhicule vous-même, vous pouvez bénéficier de tout le matériel fourni et surtout, vous pouvez apprécier la convivialité et l’entraide de ce lieu. En ces périodes où l’on parle d’isolement, d’égoïsme, il est agréable de se dire que de tels lieux existent.

Il est possible de vous rendre au Garage Moderne le temps d’une balade pour y admirer les différentes expositions présentées, pour assister à des concerts, pour participer à des soirées ou pour grignoter un morceau le temps d’un repas.

Y aller :

Situé sur la Rive Gauche, un peu plus loin que le Quai des Marques, au 1 de la rue des Etrangers (arrêt Tramway rue Achard puis petite marche de 10 minutes.

Vivres de l’art

Dans le même quartier autrefois de mauvaise réputation, à quelques patés de maison se trouvent les Vivres de l’Art.

A la fois résidence d’artistes, lieu d’expositions de sculptures, l’association les vivres de l’art organise des événements éclectiques et soutient projets et initiatives culturelles variés.

Chaque mois est prévu au minimum un événement familial (par exemple journée conviviale autour du jardin partagé), un événement festif (par exemple un concert), une exposition (tous public), et des rendez-vous réguliers (ateliers d’arts plastiques, brunchs musicaux, etc…)

Et même en dehors d’animations organisées, se promener dans ce jardin à la Tim Burton est un régal pour les yeux, pour le coeur et le cerveau.

Y aller :

Tramway B arrêt Bassins à flot ou Achard

Ressenti de Senior sur le quartier :

Parfois ces rencontres semblent avoir été le fruit d’une panne immobilière locale. La friche inopinée s’était alors attifée de traits de zones délaissées. L’alternatif par nécessité y a éclos. Économe et pertinent de fait, son élan s’est affirmé

Devant vous s’offre une vie unique hybride où se silhouette une société inventée, dont l’étrangeté n’a d’égale que l’incompatibilité de ses deux cultures. Réellement différent, ouvert, dépaysant.

Darwin Eco Système

Traversons la Garonne par le superbe pont Chaban Delmas qui l’enjambe élégamment et regagnons la Rive Droite. Un peu de marche et nous pénétrons dans Darwin Ecosystème.
Si nous n’avions pas été accompagnés, je n’aurais jamais franchi le seuil et surtout je n’aurai jamais imaginé un tel lieu dissimulé dans la verdure.

Ancienne caserne militaire de 20 000 m2 désaffectée en 2005, ce lieu est devenu rapidement un haut lieu du street art. J’adore le street art et vous imaginez bien les pépites que peut recéler cet immense terrain de jeux.


Je vous ai parlé de sa surface mais que cache-t-il encore ?

  • Un véritable lieu de vie avec des hébergements d’urgence.
  • Une ferme urbaine
  • Des locaux pour de nombreuses associations (40) et entreprises (230)
  • De nombreux espaces de co-working
  • Des lieux d’expositions
  • Des concerts
  • Du street art de haute volée
  • Un restaurant bio le plus grand de France
  • Un magasin général
  • Une librairie
  • Un lycée alternatif avec un suivi personnalisé
  • Un skate park géant
  • Terrain de bike-polo (nous n’avons pas testé !)
  • Et sans doute bien plus encore

Ce site, grâce à une toiture photovoltaïque de 480 m² fonctionne en autoconsommation. Les panneaux solaires de Darwin permettent à ses commerces d’être parfaitement autonomes en énergie électrique.

Depuis son inauguration, la municipalité et les propriétaires et utilisateurs du site ne sont pas toujours sur la même longueur d’onde. Au vu du prix du m2 à Bordeaux, il parait plus logique à la première de construire plus de logements sur cet espace que d’encourager un fonctionnement post-hippie. En se baladant, on peut voir des panonceaux là où se trouvent des jardins cultivés ou des friches qui bientôt, devraient être remplacés par de nouveaux parkings à la place.

De mon point de vue, ce lieu unique doit être défendu. On peut trouver des parkings partout mais un lieu comme Darwin Ecosystème reste exceptionnel.

« Au-delà de l’approche technique globale, ce qui distingue surtout Darwin d’autres lieux c’est son souci constant d’impliquer ses usagers dans une gouvernance écologique collective”, précise Jean-Marc Gancille, co-fondateur de Darwin.

Des visites guidées sont possibles pour découvrir tous les secrets de ce lieu. Mais vous pouvez aussi vous contenter, comme nous, de vous y sustenter puis de partir à la découverte de ce lieu. Prévoyez du temps si vous aimez l’insolite et le street art.

Y aller :

Situé sur la Rive Droite, tout proche d’une station de vélos Vclub (fournis pas la ville), vous pouvez aussi l’atteindre en tramway arrêt Stalingrad. Petite marche de 10 mn ensuite.

Le ressenti de Senior sur Darwin Ecosysteme

Darwin Éco System. Ici la juxtaposition des deux types d’expressions, l’une foisonnante, vivante et débordante d’inventivité à moindre coût, et de l’autre convenue, massive et jouant de démonstrations au lissage sans prix ne manque pas d’interpeller. Un peu de recul laisserait voir une croquante disharmonie si ce n’est un certain désappointement aux mises en cause de ce recyclage ébouriffant.

À visiter avec curiosité, en toute tranquillité. Mais au moins de quoi sortir de la morne normalisation du conditionnement social.

Les Chantiers de la Garonne

Envie de terminer la journée avec vue sur la Garonne et la rive Gauche de Bordeaux ? Inutile d’aller très loin. A 300m de Darwin Ecosystème, sur la même rive se trouvent les Chantiers de la Garonne.

Non, on ne construit plus de navires ici. Mais de nouvelles activités réhabilitent l’usage collectif du fleuve. La cuisine maritime et raisonnée de son restaurant permet simultanément de déguster l’une des plus belles vues de la façade XVIIIème de Bordeaux.

Son club nautique associatif Les Marins de la Lune offre aux visiteurs les plus sportifs ou les plus curieux une façon inédite de se réapproprier le fleuve à la voile, en stand-up paddle ou à la rame. Enfin sa brasserie élabore une gamme de bières 100 % bio produites à base de céréales bio cultivées et maltées dans le Sud-Ouest. Tout ça sans oublier sa plage, un must de farniente inattendu sur les rives de Garonne.

Ici, on enfouit ses pieds dans le sable pour déguster des fruits de mer sur sa chaise longue au coucher du soleil, la Darwin Beer jamais très loin, tout en profitant d’une vue imprenable sur Bordeaux et la Garonne. C’est aussi simple que ça.

Le soir, on sort les gobelets et on profite sur fond sonore folk ou électro de l’un des plus beaux points de vue sur la Garonne. Nous y avons dégusté d’excellentes sardines grillées, tout en admirant le coucher de soleil.


Le mot de Senior

Bordeaux au regard du tourisme établi à ses atouts : lieu d’enjeux historiques, vieille ville… il y a même des bateaux de croisières qui y accostent quasiment en plein centre-ville, alors !

Prenez cependant le temps de flâner en empruntant les pas des locaux et en vous laissant imprégner de leur rythme tranquille où se mêlent tolérance et accueil discret. Vous risqueriez sinon de passer à côté de la 6 ième métropole de France. Service public de location de vélos, maillage des tramways y aident.

Mais là n’est pas le sujet. Plus avant, dans certains quartiers de la ville sous l’ingéniosité de bordelais se sont épanouies des initiatives alternatives. Séniorette vient de vous les présenter. Elles sont remarquables par la largeur de leurs empreintes, leur netteté et ce qu’elles induisent au contact de l’ordinaire monopole économique urbanistique.

Conclusion provisoire

Le soleil s’est couché, la journée se termine, vos yeux, votre estomac et votre âme sont repus.

Vous reviendrez découvrir Bordeaux.

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.