Vélodyssée 3eme étape Carhaix-Plouguer Mûr-de-Bretagne.

Longue étape aujourd’hui qu’il est bien sûr possible de scinder en deux étapes d’une trentaine de kilomètres. Ai-je été un brin gourmande en considérant que je pouvais avaler 60 km d’une traite ? Je vous dis tout et bien plus encore pour que votre passage soit le mieux préparé possible.

Y parvenir

Vive la SNCF. Des trains y parviennent de toute la  France en TGV depuis Paris Montparnasse pour les franciliens, arrivée à Guingamp en 1.05. Puis TER pour Carhaix-Plouger en 2h40. Pour rejoindre le centre-ville, c’est facile, c’est à la sortie de la gare.

Carhaix-Plouger

Cette ville est connue pour son festival de musique Les Vieilles Charrues. Rien cette année bien sûr. Le festival a été annulé comme l’ont été tous les festivals de France. Je n’ai rien de particulier à dire sur cette ville à part que la piste cyclable arrive près du magasin Leclerc et grimpe joyeusement jusqu’en haut de la ville vers un centre culturel. La piste à suivre est à gauche de l’Espace Glenmor rue Jean Monnet.

Le chemin rejoint rapidement la voie du canal plus plate et facile par conséquence.

DCIM\100GOPRO\GOPR0619.JPG

De Carhaix-Plouger à Rostrenen 1ere partie 30 km

ATTENTION           

Alors que je pédalais allègrement, en descente légère, dans une belle ligne droite, au passage d’un pont, j’ai vaguement aperçu un panneau caché par la végétation. C’est une indication pour rejoindre le canal que je devais suivre. J’ai demandé confirmation à des cyclotouristes présents. Donc, ne ratez pas l’embranchement sous peine de vous retrouver à Rennes.

Et depuis ce point, vous allez enchaîner les écluses et les vues sur le canal puisque vous avez rejoint comme je l’ai fait le Canal de Nantes. Certains pourraient dire que le paysage est peu varié mais je ne trouve pas. En plus du plaisir de grimper moins que la veille (pour le moment), les vues sur le canal sont différentes à chaque seconde. Je me suis émerveillée du vol d’échassiers de toutes tailles et de toutes couleurs (ou presque). Les arbres eux-mêmes deviennent autres, monstres ou géants. Pour le moment, pas de vrai passage d’écluses  Le canal a été comblé et des routes ont pris place pour le traverser.

Lors de mon passage l’été dernier, les travaux ont jalonné la première partie du trajet et m’ont obligé à faire des détours sur des routes départementales absolument pas plates et encore moins conçues pour les vélos. J’ai croisé des familles « ravies » de ces détours imposés. Trainer vélo et remorques avec enfants sur une départementale « roulante » et pentue est un calvaire.

Par contre, si vous décidez de vous arrêter à Rostrenen, sachez qu’il vous faut suivre la signalisation à partir de l’écluse de Kerjégu. Vous longerez un manoir du 15 et 16e siècle (Kerbescont). Et le centre-ville présente les aspects d’une petite ville bretonne, pleine de charme et de caractère.

Pas de légende pour cette partie, juste une anecdote avec une Légende en chair et en os. Alors que le festival des Vieilles Charrues est tout jeune (il s’agissait de sa 6ième édition), Jane Birkin, Kent et Claude Nougaro viennent se produire. Une légende de la soul musique est annoncée à grand renfort de publicité : James Brown, le vrai, l’unique. Peu de personnes y croient. La veille, il a donné un concert en Suisse. Comment pourrait-il être présent à Carhaix ? Et le matin même, personne à l’aéroport de Brest. Coups de fil, coups de stress. On le localise à Deauville en train de déjeuner alors que le festival a commencé… Impossible… n’est pas français. Il est arrivé à l’heure, en taxi depuis Deauville. (James Brown )  Le plus gros coup du Festival qui cette année aurait dû débuter avec Céline Dion. Ce n’est que partie remise !

De Rostrenen à Mûr-de-Bretagne 2ème partie 32 km

Sur le papier, cette partie avait de quoi m’effrayer : le dénivelé en fin de parcours m’apparaissait infranchissable… ou presque. Et ce nom : Mûr de Bretagne ! Il ne risquait pas de diminuer mon appréhension. Mais comme la Vélodyssée jusqu’à Hendaye emprunte ce tracé, il me fallait y passer.

Si vous avez fait le détour sur Rostrenen, reprenez le chemin inverse en direction du canal que vous allez suivre gaiement sur 5 km environ.  Si comme pour moi, le soleil brille fort, pensez casquette, crème solaire et lunettes de soleil. Et hydratation.

La visite incontournable :

Gouarec

Ce village, à deux pas du canal, offre un moment de pause agréable. Il est petit certes mais mignon. Il présente la particularité d’être anglophile et pas seulement. Au fil des ans, beaucoup de Britanniques se sont installés ici, faisant preuve de beaucoup de goût et entretenant avec brio les lieux. Des épiceries et librairies anglaises sont à disposition. Comme si, en traversant le canal, vous aviez traversé The Channel, la Manche en bon français. Channel ?

Gouarec

Prenez le temps dont vous avez envie avant de repartir direction Mûr-de-Bretagne, la bien-nommée.

Quand vous arrivez à l’office du tourisme du Kreiz Breiz (à droite sur le canal), tournez à gauche sur le petit pont. À votre droite se trouve l’Abbaye du Bon Repos, qui se visite et dont une partie a été transformée en hôtellerie de luxe.

Abbaye Notre-Dame-de-Bon-Repos (Saint-Gelven, France).

À la même hauteur que l’entrée de l’abbaye, un petit pont de bois vous invite à le suivre jusqu’à la traversée de la départementale. Là, on raccroche les mollets. Car pour contourner le lac de Guerlédan, petite mer intérieure de plus de 300 hectares, l’itinéraire remonte sur les hauteurs et emprunte une ancienne voie ferrée jusqu’à Mûr-de-Bretagne. Rassurez-vous, la montée raide ne dure pas. Maximum 500m. S’il vous reste un peu d’énergie, pourquoi ne pas continuer à grimper jusqu’aux allées couvertes datant du néolithique ?  5 petits kilomètres en danseuse vous y emmènent.

À réserver aux vrais amoureux de très vieilles pierres. Pour les romantiques et/ou rêveurs prévoyez du temps il fait bon s’y attarder (attention chausse-trappes temporelles à mailles d’elfes, farfadets et autres gnomes). Pour les intellectuels et graines d’érudits voyer sur Internet si le détour vaut l’effort. Pour les autres passer votre chemin et n’avez aucun regret. Il s’agit de trois allées couvertes, correspondant aux squelettes internes mégalithiques remarquablement conservés et anciennement recouvert sous forme de cairns. Leur préservation en juste respect de ces monuments et du cite donne accès en toute simplicité à côtoyer le néolithique. Si vous avez envie d’en savoir plus sur les allées couvertes de Liscuis, suivez cet article.

Sinon, tournez à droite et reprenez la voie verte réservée aux cyclistes et randonneurs. Et si le reste du trajet n’est pas plat, disons qu’il devient bien plus supportable. Les points de vue sur le Lac sont nombreux et agréables. De plus, le parcours est ombragé !

Si vous vous arrêtez à Mûr-de-Bretagne, sachez que vous êtes dans le bon sens. Pourquoi ? Parce que demain, vous aurez droit à une longue et raide descente jusqu’au canal. Imaginez que vous deviez la gravir…

Mon hébergement coup de cœur :

Chambre Kercymado 21,Impasse de Favanic 22530 Mûr-de-Bretagne Tél 06 73 57 67 25

Nous avons logé dans cette vraie maison bretonne ancienne avec tout le confort nécessaire. Mention spéciale au petit déjeuner fabuleux ainsi qu’à la gentillesse et au professionnalisme de notre hôtesse. Ici vous ne faites pas que parcourir une province, vous y habitez, vous respirez et vous partagez avec une juste sensibilité le vécu local si vous le souhaitez. Une adresse que je recommande. L’accès le plus simple est depuis le centre du village contrairement aux indications de Google Maps.

Conclusion provisoire

Très belle étape selon moi, qu’il est préférable de scinder en deux parties pour le plaisir de prendre votre temps, d’échanger avec d’autres cyclotouristes, de visiter les curiosités locales et de reposer vos jambes et vos fessiers. La prochaine fois, ce sera l’étape Mûr-de-Bretagne – Pontivy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.