Zapper le Centre du Portugal ? Qu’en pensez-vous ?

 Centre du Portugal : que privilégier ?

Bien sûr, vous savez qu’une halte est indispensable à Porto et à Lisbonne. Vous avez lu mon article précédent sur le Nord Du Portugal et vous vous interrogez sur la suite de votre parcours.
Certes mais croyez-vous que seules ces deux villes méritent votre attention et un peu de votre temps de voyageurs ?

Je vous propose quatre étapes entre Porto et Lisbonne :

♥ Montemor-O-Veilho
Montemor Centre Portugal

Visitez Montemor-o-Veilho, où se découpe une très jolie citadelle crénelée avec murailles en double enceinte, église et tout le reste.
Endroit calme et paisible, avec vue sur la campagne environnante.
On peut se prendre pour un châtelain d’un jour et jouer à « sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? ».
Pique-nique possible.
Les guides touristiques ne parlent que des murs du château, oui mais quels murs et gratuits en plus !

♥Coimbra

Coimbra

Ville étudiante par excellence, elle vibre au rythme de ses étudiants et de ses universités. Comme eux, vous allez arpenter ses ruelles et grimper jusqu’à la bibliothèque universitaire (prévoir de bonnes chaussures et profitez-en pour arrêter de fumer).

Si vous y restez une nuit, choisissez une chambre d’étudiant avec vue sur les toits, pour renouer avec vos années d’étude, plus ou moins lointaines.

Cafétéria UniversitéEntrez dans la cathédrale ancienne à quelques centaines de mètre de la nouvelle: admirez les deux gigantesques bénitiers naturels (coquillages) puis ressortez. Sauf si vous êtes férus d’église, inutile de payer pour la visite complète.

Ce que j’ai préféré de la visite de l’université (y compris chapelle et bibliothèque) c’est la grande cour carrée avec la vue sur le reste de la ville.

Coimbra est une jolie ville à vivre plus qu’à visiter. Flânez dans les ruelles, admirez la tenue des étudiants. Leur tenue noire est en drap de laine et donc bien pesante sous le soleil estival.

Prenez une boisson dans la cafétéria en dessous de l’université. Elle est installée dans une ancienne usine. (Une rue plus bas que la belle entrée du Jardim da Sereia)

♥Obidos

Obidos

C’est une jolie ville médiévale dans le style Carcassonne, avec ses boutiques, ses commerçants et son folklore.

Monsieur Seniors en Vadrouille n’y a remarqué aucune « verrue » ou mauvais gout architectural.

Même le flot de touristes ne gâche pas la visite. Cette jolie ville médiévale reste très adaptée aux familles. Nous y avons dégusté de la liqueur de cerises servie dans une coupelle en chocolat.

Balade au bas des remparts puis en haut des remparts : visite gratuite. Certains passages
sont peut-être délicats pour des enfants jeunes mais la ville regorge d’aires de jeux prévues pour eux.

♥ Et Aveiro ? A éviter ?

Aveiro

Deux balades s’offrent à vous :

le « nouveau » quartier,

proche du fleuve où se sont installés les pêcheurs et les ouvriers des marais salants. Au hasard des rues, vous aboutirez au marché à poissons, touristes de toutes nationalités aussi.
Remarquez l’originalité des maisons : une porte, une fenêtre. Très étroites mais très longues, elles résistent mieux au froid de l’hiver, collées l’une contre l’autre. Beaucoup de décorations les ornent : faïences, statues, couleurs vives. Original et simplement touchant.
La ville est réputée « Venise portugaise ». C’est excessif pour ses quelques canaux et ses marins jouant les gondoliers pour le plaisir des touristes. Mais appréciez ces barques longues et colorées, rêves incarnés de photographes.
Si vous avez envie de douceur, dégustez la spécialité de la ville, les “ovos moles”. Ces douceurs sont faites d’un mélange de jaunes d’œuf, de sucre et d’eau. Excellente technique peu chère pour vérifier le fonctionnement de votre vésicule biliaire.

La vieille ville :

aveiro

Elle représente la partie haute de la ville. Celle-ci, au fur et à mesure de son extension, s’est rapprochée du fleuve. La rue la plus jolie est la Rua Dos Combadentes da Guerra avec ses façades décorées de faïence bleue et ses détails amusants.
Le musée de Aveiro, installé dans un ancien couvent du XVe siècle vaut le déplacement et les 4 euros d’entrée. Beaucoup à regarder que ce soit les nombreuses chapelles, les statues (on remarquera combien les critères de beauté ont évolué), les incrustations de marbre, le travail réalisé sur le bois… un moment intéressant en perspective.

Votre dose de culture est atteinte ?

Bien. Restez dans la même région et allez jusqu’à Torreira, en prenant votre temps.

Vous allez de l’autre côté de la lagune. Regardez en passant le style parfois très original des demeures portugaises, les nids des cigognes installés où bon leur semblent et les barques colorées des pêcheurs. Elles sont utilisées chaque jour ou presque.

bateau

Sérénité et dépaysement garantie à ceux qui savent prendre le temps.

Bonne balade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.