Tour du monde Seniors Retraités

Tour du monde Seniors Retraités

Vadrouillons jusqu’à toucher l’horizon. 

Avion : Crise climatique et voyages lointains

Bonjour chers voyageurs intrépides,

Je suis ici pour vous parler des avantages méconnus des voyages lents en termes de conséquences sur la crise climatique. Oui, vous avez bien lu – les voyages peuvent être moins néfastes qu’imaginés pour l’environnement ! Cela peut sembler contre-intuitif, mais permettez-moi de vous expliquer.

Voyager en avion

Tout d’abord, les voyages en avion pour une destination lointaine peuvent réduire l’empreinte carbone par passager. Attendez, ne partez pas tout de suite ! Je sais que cela semble incroyable, mais c’est vrai. Voyez-vous, les avions brûlent plus de carburant lors du décollage et de l’atterrissage, donc plus le vol est long, plus le rapport entre le temps de vol et la quantité de carburant brûlée est favorable. Cela signifie qu’un vol de 10 heures consomme moins de carburant par passager qu’un vol de 2 heures. Qui aurait pensé que passer plus de temps dans un avion pourrait être bénéfique pour l’environnement ?

De plus, les voyages longs peuvent vous aider à réduire votre empreinte carbone en vous encourageant à adopter des modes de vie plus durables. Après tout, lorsque vous êtes loin de chez vous pendant une longue période, vous devez trouver des moyens de réduire vos déchets et de minimiser votre impact sur l’environnement. Cela peut inclure des choses comme apporter une bouteille d’eau réutilisable, réutiliser vos serviettes dans les hôtels, ou acheter des produits locaux et biologiques plutôt que des articles importés.

En outre, les voyages longs peuvent vous donner l’occasion de découvrir des endroits étonnants que vous n’auriez peut-être jamais vu autrement. Pensez-y – si vous prenez le temps de voyager lentement, vous pourriez découvrir des paysages époustouflants, rencontrer des cultures incroyables, et vous immerger dans des modes de vie uniques. En explorant de cette manière, vous pouvez également soutenir les économies locales et aider à protéger les écosystèmes fragiles en encourageant les pratiques de tourisme durable.

Concrètement comment agir ?

Les voyages en avion sont souvent les modes de transport les plus pratiques et les plus rapides pour les voyageurs internationaux, mais ils sont également une source importante de pollution atmosphérique. Voici quelques astuces pour optimiser les voyages en avion et réduire leur impact environnemental :

Choisissez des compagnies aériennes éco-responsables :

Certaines compagnies aériennes ont adopté des pratiques plus durables en matière de carburant et de recyclage, ce qui peut aider à réduire leur impact environnemental. Les voyageurs peuvent se renseigner sur les pratiques environnementales des compagnies aériennes avant de réserver leurs billets.

Voyagez léger :

Moins de poids signifie moins de carburant nécessaire pour transporter l’avion. Les voyageurs peuvent opter pour des bagages à main ou des sacs légers pour réduire leur poids total. pour les fanas de lecture comme moi, il est temps de se mettre à la lecture numérique. C’est un grand sacrifice pour vous mais un petit pas pour la planète.

Choisissez des vols directs :

Les vols directs réduisent la quantité de carburant utilisée en évitant les escales et les correspondances. Oui, je sais, il est souvent moins cher de prendre des vols à escales multiples pour se rendre dans un pays lointain. C’est idiot et dommageable pour la planète.

Utilisez des alternatives durables pour se rendre à l’aéroport :

Les transports en commun et le covoiturage sont des options plus durables que de prendre un taxi ou de conduire sa propre voiture. Et puis, le voyage commence dès que l’on sort de chez soi, non ?

Évitez le gaspillage :

Pourquoi dépenser une fortune en prenant un café à l’aéroport et créer plus de déchets ? Apportez vos propres collations, grignotages et thermos que vous savourerez avant de passer les contrôles policiers. N’oubliez tout de même pas que certains pays ont une politique très stricte en ce qui concernent les produits importés. En Australie, une pomme peut vous revenir très cher avec l’amende !

Compensez vos émissions de carbone :

De nombreuses compagnies aériennes proposent des programmes de compensation carbone pour aider à réduire l’impact environnemental des vols. Les voyageurs peuvent également rechercher des organisations externes qui offrent des services de compensation carbone.

Partez longtemps :

Non la Polynésie en une semaine, ce n’est pas raisonnable. Vous n’en verrez quasiment rien, le décalage horaire vous plombera et le coût du voyage aurait pu être mieux employé. Prévoyez un séjour de quatre semaines minimum. Moins pressé, moins stressé, à vous les découvertes et le plaisir de la détente.

Conclusion provisoire :

Certains d’entre vous restent sceptiques quant à l’idée de voyager pendant une crise climatique ? Et je suis d’accord, il est important de prendre en compte l’impact de nos actions sur l’environnement.

Il est également important de se rappeler que le voyage peut être une force positive dans le monde. En choisissant de voyager de manière responsable et durable, nous pouvons non seulement réduire notre empreinte carbone, mais aussi soutenir les communautés locales et protéger les écosystèmes naturels. Et qui sait – peut-être que notre voyage peut même nous inspirer à prendre des mesures pour protéger notre planète une fois rentrés chez nous.

Sinon, il reste le voyage à pied, à vélo ou en train.

Alors, chers amis voyageurs, n’ayez pas peur de prendre la route. Voyagez lentement, de manière responsable et durable, et vous pourriez être surpris des avantages que cela peut offrir – pour vous-même, pour les communautés locales, et pour notre planète. Bon voyage !

Solange

Solange

Seniors, les voyages continuent. Nous avons l'âge de nos rêves. Le temps nous appartient et nos voyages s'étirent à notre gré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.