Trop chaud ? Faites comme nous : testez la cryothérapie !

Vous souffrez de la canicule, vous craignez le réchauffement climatique ou vous pensez émigrer en Antarctique et vous souhaitez vous habituer aux conditions extrêmes ? Venez tester la cryothérapie. Nous l’avons fait et nous partageons notre expérience avec vous. C’est parti pour une séance de

Cryothérapie : notre test

 

Je suis d’une nature curieuse, c’est un fait. Tout comme vous, j’ai entendu parler de la cryothérapie, à la télévision et dans les magazines dit féminins. Cette technique est présentée comme une méthode miracle pour perdre ses bourrelets disgracieux. Selon les praticiens, il faut compter la modique somme de 300 à 500 euros par zone à traiter, soit entre 600 à 1000 euros pour traiter ses poignées d’amour. N’étant pas Crésus, j’ai cherché comment satisfaire ma curiosité à moindre coût. J’ai cherché et j’ai trouvé. Où ? Clinalliance, une clinique spécialisée dans le sport en région parisienne. Cet article n’étant pas sponsorisé, j’ai réglé intégralement les séances. Chacune coûte 40 euros. Et si vous testez pour la première fois à deux, vous ne paierez qu’une seule séance.

Résultat de recherche d'images pour "froid-110°"

Quelles en sont les indications médicales ?

Pour les sportifs en première indication

  • Soulagement de la douleur
  • Inhibition de l’inflammation
  • Amélioration de la récupération musculaire
  • Effet anti-oedèmateux (hématomes et contusions)
  • Amélioration du sommeil
  • Tendinopathies (tennis elbow, inflammations du tendon d’Achille)
  • Amélioration du fonctionnement des articulations
  • Régulation du niveau d’activité centrale, stimulation des performances psychiques et physiques, amélioration du bien-être
  • Perte de calories

Mais aussi pour les personnes atteintes de :

  • Pathologies inflammatoires rhumatismales avec manifestations principales articulaires (polyarthrite rhumatoïde, maladie de Bechterew)
  • Régulation du niveau d’activité centrale, stimulation des performances psychiques et physiques, amélioration du bien-être
  • Amélioration du fonctionnement des articulations
  • Tendinopathies (tennis elbow, inflammations du tendon d’Achille)
  • Amélioration du sommeil
  • Effet anti-oedèmateux (hématomes et contusions)
  • Amélioration de la récupération musculaire
  • Inhibition de l’inflammation
  • Soulagement de la douleur
  • Pathologies rhumatismales dégénératives (arthroses des grosses et petites articulations, même après mise en place d’endo-prothèses, œdème post-opératoire)
  • Syndromes lombaires et cervicaux (atteintes discales, lumbago, sciatique), également en pré ou post-opératoire
  • États douloureux chroniques (fibromyalgie)
  • Tensions musculaires ou renforcement musculaire
  • Psoriasis avec et sans atteinte articulaire
  • Asthme bronchique
  • Fatigue musculaire
  • Perte de calories

Comme vous pouvez le constater, les indications sont nombreuses.

Et les contre-indications ?

Et les contre-indications existent et sont à respecter. Pas de séance pour vous si vous souffrez de :

  • Hypertension artérielle (TA+17 traitée ou non), artériopathie
  • Infarctus du myocarde de moins de 6 mois AVC embolie pulmonaire
  • Affection respiratoire (asthme, broncho-pneumopathie)
  • Insuffisance circulatoire (syndrome de Raynaud)
  • Angine de poitrine
  • Pace maker ou dispositif sous cutané
  • Thrombose veineuse profonde / phlébite
  • Colique néphrétique, colique hépatique
  • Hyper uricémie (crise de goutte)
  • Allergie au froid
  • Infection cutanée aiguë (bactérienne ou virale)
  • Infection aiguë
  • Prise récente d’alcool ou de drogue
  • Grossesse connue.

Déroulement de la séance

Résultat de recherche d'images pour "gif froid"

Dans la salle où va se dérouler notre expérience, un membre du personnel soignant nous fait remplir un questionnaire complet et nous interroge précisément sur nos antécédents médicaux pour être certain de l’absence de contre-indications. Il termine par la mesure de la tension artérielle et nous déclare “bons pour le Grand Froid”.

Premièrement, nous nous changeons. Exit pantalon et sous-vêtements. Nous enfilons notre maillot de bain, des gants très épais, deux paires de chaussettes et un bonnet (ou deux) ainsi que des claquettes. N’oublions pas le masque chirurgical. Look d’enfer assuré.

Le monstre est devant nous. Même apparence qu’un sauna. Il est composé de trois salles. La première est à -10°, la seconde à -60 %. Quant à la dernière, elle est à -110°. Non, il n’y a pas de faute de frappe. Malheureusement.

Le jeu consiste à pénétrer dans la première salle, à y rester le temps de compter jusqu’à 10, poursuivre dans le 2ème et renouveler le comptage et enfin, s’installer trois longues minutes dans la dernière salle.

Le personnel reste vigilant et regarde le déroulement de la séance par une fenêtre, vous posant des questions sur vos sensations et vous informant du temps passé.

Quand la séance est terminée, on se rhabille normalement et votre tension artérielle est contrôlée. Quelques questions encore pour dépister des anomalies et vous pouvez partir.

Vécu à travers plusieurs témoignages

Résultat de recherche d'images pour "gif maillot bain froid"

 

Pourquoi avez vous testé une séance de cryothérapie ?

  • Par curiosité,
  • Pour accompagner un membre de la famille,
  • Sur proposition d’un ami.

 

Que pensiez-vous juste avant de débuter la séance ?

  • Je n’avais aucune appréhension en lien avec cette expérience.
  • Je me demandais comment mon asthme allait réagir face à ce grand froid.
  • J’étais stressée ; j’avais envie de me sauver.
  • Plus envie d’y aller. Que fais-je ici ? Seul espoir : que ma tension artérielle ne m’autorise pas à faire cette séance. J’étais mal à l’aise, la situation n’est pas naturelle. Il n’existe pas sur Terre un froid comparable. Et s’il existait, je doute qu’on se mette en maillot de bain pour l’apprécier.

Et pendant la séance ?

  • Dans la première et la seconde salle, j’avais envie d’aller plus loin. La troisième salle est vraiment… glaciale. J’ai tourné en rond dans un sens puis dans l’autre pour varier. Une douleur forte à la nuque m’a provoqué une poussée de colère, due au manque d’explications antérieures. J’ai su après que le froid descendant du plafond, cette sensation était normale. Bien que j’ai tenu les trois minutes réglementaires, j’ai trouvé l’expérience trop longue.
  • Petit moment d’angoisse en entrant dans la troisième salle : souffle coupé. Comme me l’avait expliqué le personnel soignant, j’ai respiré profondément et le souffle est revenu très vite. J’ai eu l’impression que les secondes ne passaient pas, surtout lors de la première minute. Mais l’expérience devient presque ludique en se déplaçant dans la pièce tout en chantant. Je pense même que j’aurais pu tenir trente secondes de plus.
  • Froid plus qu’intense. Je me suis demandé ce que je faisais là, pourquoi je m’infligeais ça. Envie de cesser immédiatement le jeu.
  • Impossible que je tienne les trois minutes, ai-je pensé. Tous les poils du corps, même les minuscules sont hérissés et ce froid les fait vibrer, sensation très étrange. Etre dans une salle à -110° n’est pas naturel. Le sang se réfugie dans les organes. Et ce sont les bras et les jambes qui grelottent. L’expérience est limite douloureuse. Dire que certains sportifs viennent tous les jours ! La première minute reste la plus difficile, la seconde acceptable, la troisième supportable. Il faut se motiver sans cesse pour rester.

froid

Et après la séance ?

  • J’étais heureux d’avoir terminé et d’avoir réussi ; j’ai ressenti une fierté légitime. La douleur à la nuque est restée présente pendant une petite demi-heure en s’estompant progressivement ainsi que des grelottements intenses. Puis est arrivé une sensation de profond délassement très agréable. Je suis content d’avoir testé et d’avoir vécu cette expérience non usuelle. Je pourrai la retenter en étant briefé davantage, et ce pour sortir des sensations ordinaires du corps.
  • J’étais content d’avoir fini, d’avoir réussi car je ne pouvais m’ôter de l’esprit mon asthme. Je n’ai rien ressenti de particulier après la séance. Refaire une autre séance ? Pourquoi pas mais uniquement pour accompagner quelqu’un. Je n’en éprouve pas la nécessité pour moi-même.
  • J’étais euphorique, pleine d’énergie, ravie d’avoir réussi à tenir ces longues trois minutes et prête sur l’instant à signer pour un forfait de 10 séances.
  • J’ai ressenti un froid intense avec grelottements pendant environ trois heures puis une fatigue sévère qui m’a plongé dans une sieste profonde. Et pendant la semaine qui a suivi chacune des trois séances, j’ai ressenti une légèreté très inhabituelle et très agréable dans les jambes. Bien sûr que je suis fière d’avoir tenu, ce qui ne me semblait pas évident. Je pourrais venir à nouveau mais j’aurais besoin que quelqu’un m’accompagne ; je ne resterai pas seule dans cet anti-sauna.

Résultat de recherche d'images pour "gif heureux humour"

 

A vous maintenant !

Alors, convaincu(e) ? Allez-vous tester cette expérience étrange, ultime, hors du quotidien et des sensations possibles sur Terre ou pour en constater l’effet sur une des nombreuses pathologies traitées ? L’avez-vous déjà testée ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à répondre aux quatre questions dans les commentaires. Si vous le souhaitez, je pourrai inclure vos réponses dans le corps de l’article. Qu’en pensez-vous ?

lunettes

Continuez à nous suivre, à partager les articles et à nous conseiller sur ce que nous devrions améliorer.

 

mots clés ayant permis aux internautes de trouver cet article:

  • anecdote a propos de lecosse

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :