De Gero Onsen à Nara à la découverte des ninja

De Gero Onsen à Nara

Il y a tant à voir dans ce pays. Je découvre des merveilles au quotidien. Comment ne pas les partager avec vous ? J’ai quitté Gero Onsen un peu à regret tant cette petite ville m’a charmé. J’aurai bien aimé retourner au onsen en plein air mais le devoir d’un touriste l’appelle toujours plus loin. Et puisque la ligne droite n’est pas le chemin le plus agréable pour se rendre d’un point à un autre, j’ai parsemé mon trajet de différentes découvertes dont celles de la vie d’un ninja.

De Magome à Tsumago

A une cinquantaine de kilomètres au sud de Gero Onsen, se trouve une des randonnées les plus connues du Japon. Elle dure trois heures pour seulement 8 kms et suit les traces de l’ancien chemin muletier qui reliait ces deux villages à l’époque Edo. Ce trajet faisait partie intégrante de la route Nakasendo, menant de Kyoto à Tokyo. La balade débute à Magome où bus et voitures ont leurs emplacements réservés. Ce village a été reconstruit fidèlement, ayant été entièrement incendié en 1894. Il est tel de nos jours qu’il apparaissait aux voyageurs à l’époque Edo. Magome est à flanc de montagne, c’est-à-dire que vous allez grimper, tout comme moi. En effet, les trois premiers kilomètres de la randonnée sont en pente raide. Heureusement, après le passage du col de Magome, vous serez, la plupart du temps (n’exagérons rien) en pente douce.

Le long de cette balade, j’ai admiré la vue sur le village de Magome , les montagnes environnantes, la traversée de la forêt, les cascades en chemin et les nombreuses cloches à ours. Il est fortement conseillé de les faire résonner vigoureusement pour éloigner les ours présents dans la région. J’ai décidé que c’était pour le folklore, n’ayant aucune envie de m’imaginer me retrouver nez à truffe avec un bel ours et devoir lui demander si je peux le prendre en photo avant qu’il ne m’arrache la tête. Et comme toutes les randonneuses et tous les randonneurs avant ou après moi, j’ai fait résonner les cloches rencontrées !

Le village de Tsumago en fin de parcours est superbe, toujours de style Edo. Admirez les photos. Pour retourner sur Magome, vous pouvez soit rebrousser chemin et faire le trajet dans l’autre sens ou prendre un bus qui vous ramènera au point de départ. Ce fut mon choix.

Les ruines du château Naegi

15 kms plus loin à l’ouest, se trouvent les ruines du château Naegi, réputé comme beaucoup imprenable. Et il l’a été, imprenable. Ses ruines m’évoquent une pyramide aztèque. Il est surtout réputé pour sa vue à 360° sur les montagnes alentour. Et c’est un lieu réputé un lieu de rendez-vous romantique pour y admirer le coucher du soleil.

Le château de Nagoya

Nagoya est la 4e ville du Japon en termes d’importance. J’avais décidé d’y faire une halte pour y visiter son château dont les photos vues sur le net m’attiraient. Ce que j’ai découvert m’a totalement charmée. Ce très grand, très beau château régale la vue par ses aspects extérieur et intérieur. Par malchance, le jour de ma visite, la tour centrale était privatisée par un groupe d’hommes et de femmes d’affaire en costumes sombres. Dommage pour moi.

J’ai toutefois pu admirer Humaru Palace où la visite se fait en file indienne, au rythme de son choix. J’ai adoré les exquises décorations des murs, les paravents peints et toute la délicatesse de l’artisanat nippon que ce soit dans la réalisation des meubles comme des plafonds.  Il est possible d’assister à la cérémonie du thé dans Ninomaru Tea house mais je ne voulais pas prendre de retard sur mon planning. Je plaisante : ma patience étant limitée, je craignais de craquer au bout de 10 mn grand maximum.

Le musée Ninja de Iga

Toujours un peu plus loin sur la route me menant à Nara, ma dernière halte a consisté en une visite au musée Ninja à Iga Il se trouve dans le très beau parc Ueno où pour le même prix, j’ai pu contempler le château Iga. A l’intérieur se trouve un musée sur lequel j’ai fait l’impasse. Sus au musée ninja, propre à enflammer les imaginations des grands et des petits, dont la mienne. Il a pris place dans une maison traditionnelle provenant de Kanazawa (oui, je vous en ai parlé) où elle a été démontée puis remontée ici.

J’y ai appris plein de détails. Avant tout, bien que la visite se fasse en japonais, des panneaux explicatifs en anglais sont montrés et comme tout est assez visuel, je m’en suis accommodée.  J’y ai découvert les multiples trucs et astuces de construction utilisés par les ninjas, comme les murs pivotants, les portes dérobées et la lame de parquet dissimulant un sabre. Il y en a bien d’autres.

Une salle expose différents objets utilisés par les ninjas et il est possible d’assister à un spectacle de ninjas très bien réalisé.

Quelques informations sur les ninjas que vous ignorez sans doute :

  • Leurs fonctions : information, espionnage, sabotage, guérilla, assassinat.
  • Leurs connaissances intellectuelles : psychologie, médecine, botanique, chimie, mathématiques, astronomie, météorologie, mais aussi hypnose et prestidigitation.
  • Leurs connaissances physiques : art du camouflage, combat à mains nues, utilisation détournée d’objets comme les faucilles des paysans, équitation, natation

La liste de leurs connaissances est longue. Leur vie est un entrainement permanent. Ils apprennent par exemple à dormir sans faire de bruit pour ne pas être détecté par un ennemi, ont une hygiène rigoureuse pour ne laisser aucune odeur corporelle et s’entrainent quotidiennement pour être au top de leur forme. Pour les personnes désirant devenir ninja (assassiner des ennemis n’est moralement plus défendable de nos jours), j’ai trouvé en ligne cet article plutôt amusant. Donc, si ce sujet vous intéresse, n’hésitez pas. Je vais peut-être me laisser tenter. Qui sait ?

Conclusion provisoire

Je suis arrivée à Nara, ville aux daims que je vous raconterai lundi prochain. Promis, je vous dirai tout de mon ressenti sur cette ville connue à l’étranger pour ses daims en liberté dans la ville.

Sur ce, excellente semaine à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.