Expérience surprise ou le blog trip n’est pas là où on l’attend.

EXPÉRIENCE SURPRISE

 

 

Je vous ai parlé il y a quelque temps du quotidien d’un blogueur voyage.  Laissez-moi maintenant vous raconter une expérience inédite que j’ai récemment vécue.  Alors que commençait le Wat17 à Saint Malo, j’ai eu la grande surprise d’apprendre par téléphone que je venais de gagner une journée totalement prise en charge dans un lieu inconnu. Et pourtant, je n’avais participé à aucun concours. Ce que c’est que la chance !

Le rendez-vous était fixé à 8.30. Il m’avait été demandé d’apporter une tenue de sport. Allait-on me proposer un atelier boot camp ou zumba ? Il était également inutile de prendre mon sacro-saint café du matin, il me serait offert sur un plateau après mon arrivée.

C’EST PARTI

C’est ainsi qu’à 8.00 après une excellente nuit aux doux rêves, je pris la direction du lieu de rendez-vous, étonnamment fixé dans un lieu étrange , au sous-sol d’un gigantesque bâtiment. Etait-ce un traquenard ? Vint  à ma rencontre une charmante hôtesse vêtue de blanc, tout sourire, pour me conduire dans un espace privatif comprenant fauteuil, armoire et même lit très avenant bien qu’il soit convenu que je devrais regagner mes pénates avant la nuit. Songeait-on donc à mon confort et à un éventuel besoin de sieste ? Devais-je tester le confort de ce matelas ? Ne reculant devant aucun sacrifice pour vous lecteurs, ce fut fait. L’hôtesse revint illico presto pour me compresser le bras. Voulait-elle me confirmer son affection à mon égard ? Quel lieu particulier !

Et…

Alors que je commençais à peine à  parcourir mon smartphone, incorrigible accro au web que je suis, quelle fut ma surprise de la voir revenir pour s’amuser à tester ma résistance à la douleur avec des piqures d’aiguille. Que ne faut-il endurer en tant que blogueur voyage !

Puis sous le fallacieux prétexte de faire plus ample connaissance, elle me pria de me déshabiller (juste le haut). De nature imaginative et friande de situations insolites, je me surpris à craindre quelques propositions indécentes, mais elle se suffit à m’installer des pastilles sur la poitrine.  Quelques minutes plus tard, elle me les ôtait. Étais-je dans un lieu d’art et était-ce une performance d’artiste à laquelle je me prêtais ? Je l’ignore encore.

Puis

Enfin, mon petit déjeuner arriva. J’eus  à peine le temps de le savourer que l’hôtesse me convia à une nouvelle activité prévue uniquement pour moi. Après une longue attente (oui, je suis impatiente et j’avais oublié mes lunettes de lecture) où j’essayai de deviner la raison de ma participation, une autre personne, toujours de blanc vêtue, vint me chercher, et me demanda derechef de me déshabiller, le haut du corps, précisa-t-elle. Fétichistes du torse ? Peut-être !

Un homme à la mine amusée entra dans le local où je me trouvais et se mit à me badigeonner de gel entre et autour des seins en utilisant un bâton de massage tout en prononçant des paroles incompréhensibles. Je tentais d’identifier la ou les raisons de mon élection à cette expérience inédite. Je n’en sus pas plus. Tirage au sort dont je n’aurais pas été informée ? Mais il put me dire qu’a priori, je ne gagnerais pas de ticket pour des activités supplémentaires, ni même pour un séjour plus long en tout inclus.

De retour dans mon cocon rien qu’à moi, je pus lire, rêvasser, traîner sur le net jusqu’à ce  qu’une personne vêtue de vert cette fois ci vint me tenir compagnie et me parler voyages. Très agréable occupation.

Le repas arriva. Je ne féliciterais pas le chef. Les légumes étaient immangeables, le poisson correct bien que sur-cuit et les fraises excellentes. J’eus même droit à une belle chouquette offerte par les hôtesses, ai-je deviné.

Et enfin

Enfin arriva la dernière activité de la journée, celle pour laquelle il m’avait été demandé d’apporter une tenue de sport. Apparemment, je devais tester la résistance d’un vélo d’appartement. Il aurait été plus agréable de réaliser ce test en extérieur mais il pleuvait. C’est sans doute la raison de ce choix bizarre. Et bien sûr, on me demanda, encore une fois, de me mettre torse nu et on décora ma poitrine avec des pastilles de couleur en guise de maillot à pois.  Et malgré ça, aucune photo prise, même pas une demande de selfie. Étrange, non ?

Le vélo résista  mieux que moi à l’expérience. On confirma ma non-élection à d’autres activités mais on me proposa de retenter ma chance dans quelques mois. Puis les pastilles ôtées, je pus regagner mes pénates et rejoindre Senior qui patientait, planqué derrière une gigantesque plante verte, le nez plongé dans sa tablette.

Par curiosité, j’ai demandé le coût de cette journée étrange pour laquelle je ne paierai rien : 1377 euros. Tout de même ! Je vous assure que les repas ne justifiaient pas ce prix. Alors quoi ?

Fin de l’expérience et solution

Aviez-vous trouvé ?

Vous l’aviez sans doute deviné, je suis allée passer une journée en ambulatoire à l’hôpital dans un service de cardiologie, une première pour moi. Prise de tension artérielle, prise de sang, ECG, petit déjeuner, échographie cardiaque, déjeuner et épreuve d’effort.

Si je me suis amusée à vous raconter cette journée, c’est pour plusieurs raisons : c’était, après tout, une expérience inédite pour moi. Mais je désirai aussi souligner que c’est une chance inouïe de vivre en France et de bénéficier d’un système de santé de qualité. Sans que je ne m’inquiète de rien, un médecin, à la lecture d’un ECG de routine, a décidé de vérifier mon état cardiaque. Moins de deux semaines plus tard, le rendez-vous a été fixé et réalisé. Le coût en a été nul pour moi car il a été pris en charge par la CPAM et ma mutuelle.

Imaginez maintenant que je vive aux Etats Unis. Cette journée n’aurait pas eu lieu ou alors à un coût prohibitif. Combien de problèmes de santé sont évités en France ? Oui, nous avons bien de la chance, n’est ce pas ?

Bientôt… 

 

Bientôt, je publierai une étude comparative des différents systèmes de santé.  En attendant, faites attention à vous, pas de tabac, pas d’alcool, un brin de sport et beaucoup d’amour

8 comments

  • Nadine Macé-Visentin

    excellent! merci

    Répondre
  • Je suis tellement consciente tous les jours de la chance que nous avons en France (ce fut d’ailleurs une des raisons pour lesquelles j’ai refusé l’expatriation au moment où mon ex-mari en rêvait) .

    Répondre
  • Original ! On se demande tout du long où vous voulez en venir. Je ne suis on ne peut plus d’accord avec la conclusion. Les voyageurs disent d’ailleurs parfois que tout est mieux ailleurs … même en ayant la chance de faire le tour du globe j’apprécie cette chance (parmi d’autres) que nous avons en France.

    Répondre
  • Merci pour ce billet d’humeur très réussi car j’ai cru moi aussi à une expérience particulière. Et oui rappelons le, nous avons la chance d’avoir un système de santé efficace. Faisons tout pour le conserver!

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :