Festival Mondial de Marionnettes de Charleville Mézières

J’y pense depuis plusieurs années et cette année, j’ai franchi  – enfin –  le pas et je me suis rendue dans les Ardennes, à Charleville Mézières pour assister au Festival Mondial de Marionnettes. J’aime le théatre, les spectacles et quelle belle occasion pour se remplir les yeux et l’âme ?

Ce festival a lieu depuis 1961 et se déroule tous les deux ans dans cette ville proche de la Belgique et surtout connue pour y avoir abrité la jeunesse d’un monstre sacré de la littérature, Arthur Rimbaud.

Mais revenons aux marionnettes

La définition d’une marionnette est simple : Une marionnette est une figurine articulée ou non, en bois, carton ou toutes autres sortes de matériaux (os, cuir ou terre cuite…) manipulée par une ou plusieurs personnes (les marionnettistes).

A travers ce support, peuvent se véhiculer des émotions, des histoires complexes comme des contes pour enfants. Un simple bout de bois bien manipulé peut se révéler émouvant quand des marionnettes très sophistiquées peinent à nous toucher. Tous les goûts peuvent trouver à se plaire ici. Par ailleurs ne pourrait-on pas voir là simplement l’effet des différences de capacité ou caractéristiques de conscience ?

Le Festival de Marionnettes

Tous les deux ans est organisé un gigantesque festival qui comprend trois parties :

Le festival IN : de grandes compagnies jouent en salle, devant un public nombreux et les billets sont vendus des mois avant la représentation.

Le festival off en salle : de petites compagnies se produisent dans de petites salles. Ce sont, disent les habitants, les IN de demain pour certains. La plupart du temps, les billets se prennent la veille au soir pour un spectacle le lendemain.

Le festival off de rue : dans les rues et ruelles du centre-ville, bouclé pour la durée du festival, des marionnettistes chevronnés ou débutants dévoilent leur talent. Pas de billetterie ici, la rémunération se fait au chapeau. Vous avez apprécié ? Vous vous délestez de quelques euros. Certaines compagnies même installent un chapiteau pour accueillir le public comme le Chapit’ôLyon, le Bateau des Fous et bien d’autres. Citons encore Le Cirque dans les étoiles, Panique au Parc ou l’Illustre famille Burattini.

Mon ressenti

Le festival in :

Nous n’avons pas pu voir toutes les pièces souhaitées car beaucoup étaient complètes bien avant que je décide de venir à Charleville. Je vais vous parler de quelques pièces vues et appréciées.

Old Trout Puppet Workshop pour Famous Puppet Death Scenes :

Un humour absurde à l’anglaise pour cette compagnie canadienne existant depuis une trentaine d’années. Le spectacle présente avec un humour décapant la mort tragi-comique de marionnettes. Parfois très drôle, parfois émouvant. Une très jolie réussite que je vous conseille de voir si vous en avez l’occasion.

Laura Fedida pour Psaumes pour Abdel :

un pamphlet émouvant, torturé et politique très bien écrit et représenté par 4 femmes. Les parias, l’amour, l’injustice, la mort, la politique, et un questionnement : Que vaut une vie humaine selon sa place dans la société ?

Un très beau travail qui peut vous toucher si ces thèmes universels vous interpellent et si votre esprit est ouvert.

Javier Aranda pour la Vida :

Si je ne devais retenir qu’un seul spectacle de tout ceux vus à Charleville, ce serait celui-là. Par chance, alors que ses représentations étaient complètes depuis fort longtemps, une séance supplémentaire a été décidée et je me suis jetée dessus, comme plusieurs centaines de personnes. Un homme face au public, avec deux trois accessoires et ses mains. Très peu de texte. Il raconte une vie, de la naissance à la mort. Avec ses trois fois rien, il parvient à faire rire, à émouvoir, à toucher l’âme et à y laisser une empreinte indélébile. Une performance exemplaire qui vous happe d’un bout à l’autre sans temps mort. Retenez ce nom : Javier Aranda. Où que vous soyez, courez le voir.

Le festival off en salle :

Les salles sont petites et même en arrivant 30 mn à l’avance, il n’était pas garanti de pouvoir assister au spectacle. Beaucoup de représentations sont organisées. Pour beaucoup de ces spectacles, il faut acheter ses places la veille à la billetterie du festival.

Le Fil de la vie :

Une jeune femme raconte la vie de son arrière-grand-mère espagnole, née avant Franco. Simple et efficace. Un spectacle aussi jeune que son animatrice mais sachant se montrer utilement décapant.

Les Zumanitaires associés :

Un jeune homme du Burkina Faso raconte les regards croisés des Africains et des Français à l’occasion de l’arrivée de deux retraités auvergnats venus faire de l’humanitaire en Afrique. Une proposition bon enfant décoiffante ou rivalisent et se heurtent dénuement, bon sens et a priori.

Le festival off de rue :

Tous les marionnettistes osant présenter leurs spectacles dans la rue. Tous les styles sont présentés. Il suffit de se balader dans le centre, sur l’île près du Musée Rimbaud ou de l’autre côté près du camping pour assister à des dizaines de spectacles foisonnant d’imagination, de drôlerie et d’émotions. Bien sûr, à condition que la pluie ne vienne pas jouer les trouble-fêtes, ce qu’elle a décidé de faire pendant une partie de la durée de cette manifestation .

Assister au festival de marionnettes ou pas ?

Bien sûr, tout va dépendre de ce que vous venez chercher ici. Pour les accros de spectacles vivants avant-gardistes, je conseille le festival IN en réservant les places dès l’ouverture de la billetterie.

Je dois préciser que je ne suis pas fan de spectacle culturel, à mon regard, incompréhensible. Je suis une femme simple. J’aime ou je n’aime pas. j’ai le sentiment que le festival In n’est pas vraiment fait pour moi. Mais si j’avais été trop radicale dans mes choix je me serais privée de deux spectacles d’exception tels Famous Puppet Death Scenes et surtout la Vida.

En revanche, le festival OFF est rempli de pépites à découvrir. Et le prix modeste des places fait qu’on peut enchaîner les représentations avec facilité.

Et sur place, discutez avec d’autres personnes. Nous avons décidé d’aller voir Javier Aranda car un commerçant nous en avait parlé avec passion. Échangez avec votre voisin dans la file d’attente. Il y a un esprit bon enfant qui règne parmi le public et reste très agréable.

Si vous y allez avec de jeunes enfants, surtout le weekend, attention. La foule est parfois dense donc, restez vigilant vous risqueriez de les perdre. Mais les spectacles de rues les emballeront. Gare aux marchands de marionnettes, il vous sera difficile de repartir de ce festival sans avoir craqué sur une d’entre elles.

Le mot de Senior

Douce question cornélienne quand d’autres, plus spectacles vivant que réelles mises en scène de marionnettes, m’ont laissée sur ma faim. Leur mise en œuvre dite contemporaine, autant que le thème soit identifié et interpelle le spectateur, ouvre facilement à l’aléa de la perception de chacun.

Pour exemples : « the Honey let’s go home Opera » est perçu par certains comme une critique du système qui gouverne notre vie collective, quand d’autres imaginent la mise en scène d’une religion imaginaire. Ou bien pour « alors Carcass » apparaît un positionnement quasi philosophique sur l’identité sociale quand par un autre angle il se silhouette une introspection autistique sous le regard convenu et bienveillant d’une psychiatrie classique. Contraintes intellectuelles où malheureusement peinent à se retrouver émotions et onirisme salvateur et naturel.

Conclusion provisoire :

J’y retournerai je pense. La pluie a un peu gâché mon plaisir car des spectacles que je souhaitais voir ont été annulés. Mais j’ai vu de très belles choses. J’ai échangé avec des passionnés, de Charleville ou d’ailleurs.

Donc, oui, définitivement oui, j’y retournerai. Y serez-vous aussi ?

Si vous connaissez le festival de Marionnettes de Charleville Mézières, qu’en pensez-vous ? Etes-vous d’accord avec nous ? Quel spectacle avez-vous préféré ? Y retournerez-vous ?


Et pour les autres, avez-vous envie de découvrir ce festival ? Si oui, rendez-vous lors de la prochaine édition en 2021 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.