house sitting : vous connaissez ? Nous avons testé.

Disque Monde

House sitting : terme barbare. Vous connaissez ? Nous avons testé.

house-sitting de A à Z

chiens de BD

 

Des propriétaires doivent s’absenter de leur logement que ce soit pour des vacances, des obligations familiales ou professionnelles. Ils possèdent un ou plusieurs animaux qu’ils ne souhaitent pas emmener ni déraciner mais ne veulent pas s’orienter vers un gardiennage parfois très onéreux. Ils recherchent une personne de confiance qui s’occupera de leur(s) animaux et vivra dans leur logement pendant leur absence. En dehors de l’abonnement requis pour joindre la plateforme, ce service est gratuit.

Je m’explique :

Vous êtes propriétaires et souhaitez faire garder vos animaux sans bourse délier ? les house sitters vous rendent ce service gracieusement.  Vous voulez garder ces animaux ? Votre logement vous sera offert en échange de vos bons soins.

Après, les conditions de logement peuvent être différentes. Pour l’instant, nous avons été logés dans un manoir anglais immense, dans une petite maison près de Londres, une villa à Sydney, etc. Certains propriétaires vous accueillent un ou plusieurs jours avant, vous font visiter la région, vous laissent un véhicule à disposition et font tout pour que vous vous sentiez à l’aise. D’autres envisagent ceci comme un service qu’ils VOUS rendent et vous estiment corvéables à merci. Si un brin de souplesse est nécessaire, il ne faut pas tout accepter non plus.

house sitting

Pour

Alléger son budget logement et pouvoir cuisiner ses repas sont les deux grands avantages selon moi. Pour d’autres, il peut y avoir la certitude de vivre comme un local puisque vous serez chez un d’entre eux. Pour Senior, c’est la certitude de ne pas devoir refaire sa valise tous les jours ! Vous bénéficiez de lave-linge et d’internet voire de Netflix. A vous le visionnage de séries les jours de pluie. Et ça permet pour les voyageurs à long terme de se recadrer avec le rythme du pays visiter si les vacances sont le motif de l’offre. Information non négligeable si vos prévisions d’itinéraires et donc de logements se font en dernières minutes en évitant les périodes d’affluence et de saturation.

cubitus se repose

Contre

La nécessité de s’adapter aux dates proposées par les propriétaires, le fait de ne pas pouvoir choisir vraiment son lieu d’hébergement par quartier par exemple. Mais selon moi, ces inconvénients sont mineurs.

chien en voyage

Mon conseil

Soyez vraiment très clair dans vos échanges pour savoir quand venir et quand partir, ce qui est attendu de vous comme accueillir des ouvriers, etc. Par exemple, conviés à nous rendre sur les lieux la veille du départ de nos hôtes, nous y sommes allés à 18h comme convenu. La propriétaire nous a expliqué ce que nous devrions faire pour ses animaux et à 19h ; puis elle nous a fait comprendre que nous devions partir pour revenir le lendemain. Après vérification des mails échangés, j’avais juste supposé que comme nous étions requis la veille, nous logions sur place comme cela avait été le cas pour les autres house sitting. Erreur ! Nous avons dû chercher un logement en urgence, ce qui en plus du désagrément et des sensations qui l’accompagnent, amène des frais supplémentaires. C’était le premier jour du « pet » mais sans le « sitting » dans l’esprit de la propriétaire !

De plus, pour l’instant TOUS les propriétaires nous ont demandé de rester une journée de plus en fin de séjour que ce soit dû à un retard d’avion, des modifications de projet, etc. Et ceci bien que nous ayons clairement insisté en début de séjour sur la date de fin de garde et notre petsitting suivant. Vous restez libre d’accepter ou non selon vos plans.

Notre vécu.

C’est un système que je recommande. J’ai adoré vivre dans un manoir même si notre chambre au troisième étage impliquait de nombreux escaliers. Promener les chiens dans la campagne anglaise et échanger avec les propriétaires locaux d’autres chiens m’a plu également. Grace aux animaux connus et reconnus, l’intégration à la population locale a été très facilité. D’autres réalités de mode de vie comme le réseau de chemins piétonniers m’aurait échappé en tant que touriste lambda. J’en retiens le plaisir d’échanger avec des personnes que je n’aurais jamais rencontré autrement.

Différents sites de house sitting :

Trusted house sitters : site en anglais qui présente des opportunités dans le monde entier. Notre préféré ! Chaque jour, vous recevez les nouvelles annonces parues. Si vous vous abonnez, cliquez sur ce lien. Il vous permettra de bénéficier de 20 % d’économie et nous de deux mois d’abonnements supplémentaires.

Nomador  je pense m’y inscrire très bientôt pour diversifier mes sources de propositions.

 

Conclusion provisoire

Pour nous cette approche permet, au moins le temps de l’échange, à coup sûr de sortir des inévitables canaux et limites de l’espace réservé aux touristes. Ceci avec l’avantage de s’inclure réellement et à moindre frais dans la population du pays visité. Il est évident qu’il ne s’agit pas là de bouder la luxueuse liberté du voyage mais d’y ajouter simplement un aspect différent.

 

Alors l’aviez vous testé ? Si oui, qu’en avez- vous pensé ? Sinon, êtes-vous tenté ? Peut être nous croiserons-nous lors d’un voyage

 

 

2 comments

  • FONTAINE

    Il faut quand même bien maîtriser la langue anglaise ce qui n’est pas notre cas. C’est pourquoi nous ne le faisons qu’en France.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.