Le Corbusier et son Unité d’Habitation : Firminy-Vert

Je vous ai parlé récemment de ma balade stéphanoise en commençant par Roche La Molière. Et comment être le plus exhaustif possible si j’omets de vous parler d’un architecte mondialement connu, Le Corbusier, dont les œuvres se visitent toujours ? Cet article sera axé sur la culture certes mais surtout sur un de ses logements emblématiques.

 

Le Corbusier  

Unité d’Habitation :

l’exemple de Firminy-Vert

Vue d'ensemble Le Corbusier

Originaire de la région stéphanoise et appelouse d’occasion, j’ai pu redécouvrir cette ville dans laquelle j’ai vécu quelques années et même en affiner la connaissance. Il est surprenant de voir comme nous connaissons mal l’endroit où nous vivons.

Firminy en résumé

Prenez une carte de France. Vous savez où se trouve Lyon puis au sud-ouest St Etienne ? Continuez en direction du Sud, donc de la Haute-Loire et du Puy en Velay et arrêtez-vous à Firminy dont les habitants se nomment les appelous. Ville de  plus de 17000 âmes, elle abrite un trésor architectural : le plus grand site en Europe de Le Corbusier dans le quartier de Firminy-Vert. Car depuis le 17 juillet 2016, l’œuvre de cet architecte est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité au titre de «  contribution exceptionnelle au mouvement moderne »par l’Unesco.

Le Corbusier en bref

Suisse de naissance naturalisé français à l’âge de 43 ans, cet architecte défend une conception totalement novatrice pour l’époque. A la fois architecte bâtisseur, urbaniste mais également écrivain, théoricien, designer, peintre et sculpteur, il est reconnu dans le monde entier que ce soit au Brésil comme en Inde, à New-York comme à Marseille. Il est considéré aujourd’hui comme un des fondateurs de l’architecture moderne.

Architecture moderne

Voici sa définition en cinq points :

  • Les pilotis allègent la vue du piéton,
  • Un plan libre où les colonnes de béton permettent de s’affranchir des murs porteurs et d’aménager l’intérieur sans contrainte,
  • La fenêtre en longueur permet l’entrée de l’air et de la lumière de manière abondante
  • Puis la façade sans mur porteur facilite un modelage souple pour l’architecte.
  • Enfin le toit-terrasse offre un espace d’air et de lumière.

 

« Les matériaux de l’urbanisme sont le soleil, les arbres, le ciel, l’acier, le ciment dans cet ordre hiérarchique et indissolublement »

Reconnus par l’Unesco

Les monuments classés sont par ordre chronologique de finition

  • Maison de la Culture, érigée entre 1961 et 1965
  • Stade, construit entre 1966 et 1969
  • Unité d’Habitation, inaugurée en 1967 deux ans après la mort de le Corbusier
  • Eglise, terminée seulement en 2006. Terminée avec les deniers de l’Etat, elle ne sera jamais consacrée.
  • Enfin, la piscine selon des plans de Le Corbusier

L’aménagement avant-gardiste et novateur de ce quartier lui vaut en 1961 le Grand Prix d’Urbanisme. Le site répond aux besoins du corps, de l’âme et de l’esprit dans un cadre où soleil, espace et verdure prédominent. L’architecte parle de village vertical. Resituons le contexte.

La seconde guerre mondiale est terminée mais les pertes humaines et matérielles sont énormes. Le manque de logements est criant et les conditions sanitaires sont déplorables : pas de salle de bains dans les habitats pas plus que de toilettes voire même d’eau courante. En effet, à cette époque, seuls 15% des foyers locaux bénéficient de l’eau courante.

Le maire de Firminy et Le Corbusier s’accordent pour créer un nouveau quartier : Firminy-Vert en réaction au Firminy-Noir marqué par la mine et la métallurgie. Son ami Claudius Petit, maire de Firminy, fait appel à lui pour le créer. Ses consignes : il doit être clair, ensoleillé et hygiénique. Il sera prévu trois unités d’habitation. Une seule sera construite  car le tournant économique de la fin des Trente glorieuses leur sera fatal.

Pour l’époque révolutionnaire, ce nouveau quartier sera équipé des derniers standards en termes d’hygiène et de confort ainsi que d’équipements à usage collectif.

L’Unité d’Habitation : mon ressenti

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai habité Firminy-Vert enfant, pendant quelques années. Et j’enviais mes copines de classe logeant dans ce grand bâtiment isolé, proche de la nature, perché tout en haut de la ville, vue imprenable garanti. J’avais demandé à mes parents pourquoi nous n’y vivions pas et la réponse de mon père fut directe : « Ce n’est pas conçu pour les ouvriers, ce truc ».

Restée avec ma frustration, j’ai été ravie de pouvoir visiter ces monuments historiques classés accompagnée par des guides passionnantes et passionnées. Les ascenseurs d’accès peuvent accueillir 20 personnes et les vestibules (appelés rues selon l’architecture) desservant les appartements sont larges. Il était même prévu à l’origine que les enfants puissent y jouer à leur guise, que ce soit pour des parties de ballon ou faire du vélo ou autres jeux…

Dans l’appartement témoin, chaque détail est réfléchi et tout est conçu pour une utilisation optimale. Par exemple, il est facile de savoir pour combien de personnes est prévu l’appartement : le nombre de porte-manteaux à l’entrée le définit. La lumière le traverse de part en part. Quant à la vue sur la campagne environnante, difficile de ne pas aimer mais…

Mais l’appartement est petit et ne me parait pas du tout compatible avec nos exigences. Où placer lave-linge, lave-vaisselle, micro-ondes et télé ? Les chambres sont minuscules. La chambre parentale est située sur la mezzanine. La conception d’ouverture dominante a éliminé celle de l’intimité, voire de l’identité. Ne pas avoir d’horaires décalés sous peine de sommeil impossible. La surface de la pièce à vivre avec cuisine ouverte reste la même dans un F2 que dans un F6. Il faut toutefois se souvenir que Le Corbusier imaginait une vie plus axée sur l’extérieur que ce soit pour les loisirs comme pour les repas. Et que le toit-terrasse avec la vue sur la campagne environnante n’est plus accessible aux habitants depuis de nombreuses années sauf lors de visites guidées.

Ma conclusion provisoire sur Le Corbusier

Je reconnais le côté novateur de ce bâtiment même si je comprends mieux les réticences de mes parents.  Son utopie parait mieux fonctionner du côté de Marseille non pas grâce au soleil mais par son emplacement en pleine-ville et au dynamisme de ses locataires. Mais ce qui était ultra-moderne en 1950 est obsolète depuis longtemps.

Si vous désirez acheter un appartement Le Corbusier, les prix sont très raisonnables à Firminy, quatre fois moins cher qu’à Marseille.

Vestibule

Je conclurai en disant que c’est effectivement un monument, un témoin de son temps dans lequel je n’éprouve aucune envie de vivre.

 

Pour y accéder :

  • Par le train : gare SNCF de Firminy puis marche 15 mn
  • En bus : Ligne 1 Firminy/St Etienne arrêt Eglise Le Corbusier
  • Par la route  : N88 sortie 32 Firminy-Vert. Parkings à proximité.

 

Et vous, y vivez-vous ? En éprouvez-vous l’envie ? Pourquoi ? Dîtes-moi tout !

 

mots clés ayant permis aux internautes de trouver cet article:

  • speekoo

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :