Livre du Vendredi : Combien tu m’épouses Saphia Azzedine

Le livre du vendredi

car, le vendredi, on lit !

lecture

 

Ce vendredi, je vous propose encore un style différent.

Si, c’est possible !

Ni autobiographie ni  polar, ni anticipation,  ni bande dessinée

Je vous propose un nouveau voyage,

au cœur des relations humaines

Combien tu veux m’épouser

de Saphia Azzedine

combien tu veux m'épouser

 

 

Comment ? Vous vous dîtes que c’est un bien drôle de voyage que je vous propose, que les sentiments humains vous saoulent, que les romans farcis de : Machin aime Machine qui lui préfère Truc qui, lui voudrait batifoler avec le père de Machin…

C’est bon, vous avez déjà donné.
Non, ne partez pas !

Fidèle à mes habitudes, je vous parle d’un livre différent, une satire sociale, bien écrit, avec des personnages crédibles, avec un sens du suspense et un regard aigu sur le monde et ses conventions.

épouser à quel prix

Trame de ce roman :

Combien tu veux m’épouser ?

Tatiana, jeune femme très aisée a rencontré Philip, son Prince charmant sur une île privée des Seychelles. Elle le sait, elle en est certaine. Il est beau, elle est belle. Ils sont du même milieu. C’est un conte de fées devenu réalité.

Un an plus tard, elle organise leur mariage et se raconte : sa vie, ses espérances, ses lâchetés…

Peu à peu, chacun de ses proches parlent d’elle, d’eux, de leur vision sur leur milieu, sur le monde. Qu’il soit juste chargé de l’entretien des propriétés, ou frère, ou amie proche de la future mariée, chacun se révèle. A travers leurs propos, se dévoilent les faux semblants, le conformisme ambiant, les fausses rebellions jusqu’au final inattendu.

ile amour

 

Critique :

Des plages de sable blanc de l’océan indien jusqu’au jour du mariage, de Paris à la Bretagne en passant par Las Vegas… Tout y est.

Chaque personnage prend la parole et délivre SA vérité sur ce couple prêt à se rendre à l’autel. Quelles réflexions sont les plus justes ; lesquelles sont les plus fourbes ?

De sa meilleure amie à la femme de ménage, qui possède la Vérité ?

Sur la scène mondaine sur laquelle ils évoluent, ces ultra-riches égocentriques et amoraux s’affrontent et s’esquivent dans une satire sociale aussi drôle que cruelle.

Bien sûr, comme vous le savez, si je vous parle de ce livre, c’est qu’il a obtenu toute mon attention.

Saphia Azzedine écrit avec le respect dû au détail. Ce roman parait commencer à l’eau de rose pour terminer écrit avec du venin, et devenir ciseler comme un diamant.

Aucun des personnages ne sort indemne de cette joute. Aucun ne donne envie de s’y identifier.

Et pourtant, impossible de lâcher ce roman avant d’avoir découvert la fin. Certains passages m’ont charmé, d’autres m’ont époustouflée, d’autres enfin m’ont révoltée.

Quel livre !

Je m’en vais de ce pas lire les autres romans de Saphia Azzedine qui m’ont échappés.

Pour approfondir le sujet, vous suivrez le lien en violetSaphia Azzedine

 Pour info, Saphia Azzedine a écrit et réalisé avec talent ce très beau film :

“Mon père est femme de ménage”

 

 

 Autres  titres de l’auteur 

  • Mon père est femme de ménage

  • Confidences à Allah

  • La Mecque-Phuket

 

 

 


Un vrai livre du vendredi !

Sur ce, à vendredi prochain pour une nouvelle critique littéraire !

Bonne découverte, bonne réflexionlivre du vendrediet bonne lecture !

 Pensez à cliquez sur j’aime, à nous suivre sur Facebook, Google+ et Twitter

et à partager si vous avez apprécié l’article.

 

“Les nobles sont comme les livres. Il en est beaucoup qui ne brillent que par leurs titres

 Edmé François Pierre Chauvot de Beauchêne

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :