Livre du vendredi : vache qui détestait le steak haché

Le livre du vendredi

car, le vendredi, on lit !

lecture

 

Le voyage, les voyages nous fascinent. mais pourquoi ne s’intéresser qu’aux humains ?

Ce vendredi, je vous propose un  autre roman, un autre style, une autre découverte :

Le fabuleux destin de la vache qui ne voulait pas finir en steak haché

de David Safier

livre du vendredi

Après la première critique portant sur “La fin du monde a du retard”  puis la deuxième avec le roman de Pierre Bordage, et le troisième racontant l’épopée d’un jeune indien en vélo, voici un roman drôle, léger, parfait pour une lecture sans prise de tête.

Il raconte l’histoire de Lolle, jeune vache qui décide d’échapper à sa destinée en forme d’escalopes.

 

Trame du roman :

Mis à part l’infidélité de son taureau chéri, Champion, Lolle, une vache laitière, mène une vie tranquille avec ses amies dans un pré du nord de l’Allemagne. Elle apprend par Giacomo, un chat errant qu’elle vient de sauver d’une mort certaine, deux nouvelles atroces : le fermier a décidé de vendre le troupeau de bovins pour régler ses dettes et les humains mangent les vaches !

Afin d’éviter de finir entre les deux tranches de pain d’un fast-food, Lolle, maligne comme une vache, décide de s’enfuir avec ses amies pour rejoindre le paradis : un pays où les vaches sont sacrées, l’Inde !

Old Dog, le chien sanguinaire du fermier, a l’intention de contrecarrer ce beau projet et de croquer cette satanée vache !

Débute alors pour Lolle et ses amies un périlleux voyage qui les conduit de l’autre côté de l’Atlantique, de New York à l’Ouest américain, territoire des bisons, jusqu’aux contreforts de l’Himalaya, dans l’antre du yéti…

 

Critique :

Dès les premières pages, tous nos repères s’effondrent. Nous voilà dans la peau d’une vache. Lolle est notre guide dans le monde et son  regard bovin modifie nos repères et nos certitudes.

Derrière chaque sourire provoqué par ses remarques, ses pensées incongrues ou les situations ridicules, se développe en nous une réelle réflexion sur ce qui nous entoure et sur notre lien aux animaux.

Vous découvrez le monde version bovin. Tout y est, relations sociales et  amoureuses, certitudes, croyances et religions, base de toute société, la culture…

Le paradis que recherche Lolle, cet idéal, ce but ressemble à notre quête bien humaine : trouver le sens de notre vie, la raison de notre présence dans ce monde.

Tout est passé au crible : de la haine à l’amour, en passant par la jalousie, l’amitié, la sexualité, le racisme, la maternité et ses questionnements, les croyances et les certitudes, voire la difficulté de décider si quelqu’un est bon ou cruel.
Ce roman très agréable à lire, léger et drôle, nous raconte la quête du bonheur. Rien que ça !

 

Un vrai livre du vendredi !

 

 Autres romans de cet auteur :

  • Maudit karma
  • Jésus m’aime
  • Sors de ce corps, William
  • Sacrée famille

 

 

Sur ce, à vendredi prochain pour une nouvelle critique littéraire !

Bonne découverte, bonne immersionlivre du vendrediet bonne lecture !

 Pensez à cliquez sur j’aime, à nous suivre sur Facebook, Google+ et Twitter

et à partager si vous avez apprécié l’article.

 

« La lecture, une bonne façon de s’enrichir sans voler personne »

 Arlette Laguiller

mots clés ayant permis aux internautes de trouver cet article:

  • la vache en vadrouille livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.