Le livre du vendredi : En remorquant Jehovah de James Morrow

 

Le livre du vendredi

car, le vendredi, on lit !

lecture

Ce vendredi, nous repartons à la découverte d’un auteur et de son univers. Bien que lors de ma dernière critique de livres, je n’ai promis aucune régularité dans cette rubrique, je ne pouvais vous laisser tout l’été sans lecture. Impensable ! Ici, je vous entraine à la suite de Jehovah et de ses aventures. Humour et réflexion au programme.

 James Morrow

En remorquant Jehovah


Afficher l'image d'origine

 

James Morrow, né en Pennsylanie en 1947, diplomé d’Harward (excusez du peu), fan de Camus et Voltaire, adore le roman satirique et philosophique. Il est plutot prolifique, ce qui est un plus pour moi qui adore son style. car vous el savez si vous suivez cette rubrique, je ne parle QUE de livres qui me plaisent. Hors de question de faire de la publicité pour les autres.

Signalons toutefois cet auteur a été deux fois lauréat du prestigieux World Fantasy Award en 1990 pour “Notre mère qui êtes au cieux” et en 1994 pour “En remorquant Jehovah” ainsi que du Grand Prix de l’Imaginaire catégorie Roman Etranger en 1996

Trame de ce roman “En remorquant Jehovah:

Dieu se meurt. Son corps, long de 3 km, dérive au large du golfe de Guinée. Le Vatican s’interroge : que faire ? Pour conserver la Dépouille Divine, un supertanker est affreté avec à bord un commandant mécréant et un théologien jésuite. Jehovah est emmené dans son ultime demeure, au Groenland.

Critique :

L’histoire commence avec la mort de Dieu, qui après avoir sacrifié son Fils Unique, décide de mourir. Son corps flotte maintenant au milieu de l’Océan Atlantique. Le Capitaine van Horne va donc, à la demande de l’Archange Gabriel, tenter de remorquer le corps long de 3 km de long jusqu’aux glaces de l’Arctique sans alerter l’opinion publique. D’ailleurs, est-il facile, même pour les non-croyants, d’assimiler d’un coup l’existence de Jéhovah et sa mort ? Quant au Vatican, il s’interroge sur les chances de résurrection de Dieu…

L’histoire est donc un subtil mélange d’aventure, de Science Fiction, de philosophie et de théologie, le tout toujours traité avec humour et intelligence. Le résultat est un livre intelligent qui se dévore, et qui est suivi de La Grande Faucheuse et Le jugement de Jéhovah. Vous en aurez pour tout l’été et vous reviendrez de vos vacances détendu, amusé et cultivé.

Autres livres de James Morrow :

  • Ainsi finit le monde
  • L’arbre à rêves
  • Le dernier chasseur de sorcières
  • En remorquant Jéhovah (1)
  • La grande Faucheuse (2)
  • Le jugement de Jéhovah (3)
  • Le vin de la violence
  • Les aventures de Smoke Bailey
  • Notre mère qui êtes aux cieux
  • Cité de vérité
  • L’apprentie du philosophe
  • Hiroshima n’aura pas lieu

et d’autres romans et recueils de nouvelles non traduits en français.


Un vrai livre du vendredi !

Sur ce, à vendredi prochain pour une nouvelle critique littéraire !

Bonne découverte, bonne réflexionlivre du vendrediet bonne lecture !

Vous pensez que certaines de vos lectures méritent de figurer dans cette rubrique ? Vous désirez partager vos coups de cœur littéraires ?

N’hésitez pas, contactez-moi, que ce soit en commentaires en dessous de l’article ou en mail.

Dîtes-moi quels romans vous ont chamboulé l’âme. Et peut être aurez vous le plaisir de les voir traités dans cette rubrique.

 Pensez à cliquez sur j’aime, à nous suivre sur Facebook, Google+ et Twitter

et à partager si vous avez apprécié l’article.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.