Réussir votre voyage à l’étranger : conseils avisés

Réussir son voyage

Afficher l'image d'origine

Comme beaucoup de blogueurs voyageurs, je me questionne souvent sur les points indispensables pour réussir son voyage. Que ce soit pour la préparation, puis pendant le voyage, et enfin, après le retour. Comment faire en sorte que tout se déroule pour le mieux ?

D’ailleurs, réussir son voyage, qu’est-ce que c’est ?

 

Pour mieux répondre à cette interrogation, plusieurs blogueurs se sont joints à moi et vous allez lire leurs réponses au fil de cet article communautaire, une grande première pour moi.

 

Avant le voyage :

Le choix de la destination  par Seniorette :

 

  • Lorsque vous envisagez un voyage, pensez à ce que vous aimez, à vos centres d’intérêt, à vos incompatibilités et au budget que vous allez pouvoir y consacrer.
  • Partez-vous seul, en couple, en groupe d’amis… ? Avez-vous déjà testé la vie commune avec vos futurs compagnons de voyage ? Que ce soit d’être seul 24 h sur 24 ou de se rendre compte que non, vous n’auriez jamais dû partir avec… (complétez les points), il vaut mieux savoir à l’avance ce que vous aimez, ce que vous haïssez et que ce vous êtes prêt à supporter en matière de vie à 1, 2 ou 15. Et se supporter 24h/24 n’est pas non plus la panacée.
  • Pensez aussi au climat de votre destination. Non, la mousson n’est pas juste un peu de pluie et les typhons ne sont pas de simples tempêtes estivales. Je ne plaisante pas, je connais des personnes s’étant gâché un mois entier de trek en montagne thaïlandaise pour ce genre de détails.
  • Pensez aussi à la culture locale et à votre capacité d’adaptation. Pour certains, la misère fait « couleur locale ». Pour d’autres, elle est insupportable. Les droits des femmes et des enfants dans certains pays peuvent vous atterrer ou allez-vous choisir de vous voiler… la face ?
  • Pensez également à votre budget et prévoyez un peu plus large. Quelle frustration de ne pouvoir s’offrir une activité tentatrice, un joli restaurant ou ramener de jolis souvenirs pour vos proches par manque de budget, voire pour les plus imprévoyants de devoir écourter votre séjour par manque de fonds.
  • En parlant budget, êtes-vous plutôt hôtel 4 étoiles ou nuit à la belle étoile ? Quel est votre seuil minimum requis de confort ? Moi, avec l’âge, c’est un lit et une douche, eau chaude plus qu’appréciée. Un sandwich quotidien satisfera mon estomac quand d’autres réclameront repas plus consistants à heures fixes. Tout ceci a un coût qu’il est important de chiffrer avant le départ.
  • Question santé, pensez aux vaccinations obligatoires, aux traitements préventifs si nécessaire mais également à la quantité de votre traitement habituel nécessaire pour la durée de votre séjour. Et gardez au moins une semaine de traitement avec vous en bagage à main pour éviter une rupture de traitement en cas de valise égarée. Pour plus, je vous renvoie sur cet article.

 

La préparation des bagages 

par Solène

 

  • L’astuce pour boucler sa valise d’Antoine de Maximy, le saint patron des voyageurs. Depuis 2004, il s’invite chez les autres pour passer la nuit. De mon côté, je suis allée, non pas dormir chez lui, mais l’interviewer pour connaître les coulisses de ses voyages. Voici donc les conseils qu’il donne pour fermer son sac (note qu’Antoine n’aime pas les sacs à dos qu’il ne trouve pas très « pratiques »). « Il faut faire une check list, c’est indispensable. Il faut être très rigoureux. Lorsque tu rentres, tu notes ce que tu n’as pas utilisé. La fois d’après, tu t’en tiens à ta nouvelle liste. La fois d’encore après, tu fais de même (retirer ce qui ne t’a pas servi) et la fois d’après encore la même.

Après, tu pourras partir avec un sac tout léger et tes vacances ne seront que plus tranquilles ! » Solène du blog www.solcito.fr

Par Moran

 

  • « Voyager heureux, voyager léger ! ». Voici ce qui pourrait être une très bonne devise de voyageur ! Quand on part en voyage, que ce soit pour une semaine, un mois, un an ou pour toujours … On en prend souvent (toujours?) trop ! Et oui on se dit qu’un t-shirt, ça ne pèse pas lourd et c’est toujours utile, que ce bouquin qu’on adore serait un super compagnon pour attendre son avion, que ces 12 boîtes de médicaments seront utiles si… La liste est longue. Si chaque petit “plus” n’est pas lourd en soit, quand on met tout ensemble ça l’est ! Que vous soyez backpacker ou non, essayez de viser juste quand vous préparez ses affaires. Savoir ce dont vous avez  vraiment besoin, ce que vous ne pourrez pas trouver là où vous allez et surtout fixez-vous une limite de poids ! Minimisez les vêtements, optimisez l’équipement (un duvet de 3 kilos, sauf au pôle nord, on évite) et surtout dîtes-vous que vous voyagez pour vous libérer des contraintes et un sac à dos ou une valise de 25 kilos … C’est une sacré contrainte !

Pour votre prochain voyage vous savez ce qu’il vous reste à faire : videz votre sac! ” par Moran de Rencontre le Monde

 

Adaptez la destination à vos compagnons de voyage :

par Tiphanya

Une même personne peut aimer les musées, les randonnées en forêt et le shopping. Mais quand il s’agit de partir accompagné, il vaut mieux choisir la destination et les activités en fonction des participants qui n’aiment pas la même chose. Autant dire qu’avec les jeunes enfants, on peut rayer l’option shopping ! Une même destination peut faire rêver différemment. Pour un voyage réussi quand on est plusieurs, il faut donc faire le point sur les attentes de chacun mais aussi sur les limites physiques, le rythme de vie, les incontournables et les refus catégoriques. La discussion est indispensable et tous les participants doivent pouvoir s’exprimer. N’oubliez pas que partir à plusieurs (couple, famille ou amis) ne vous lie pas pour chaque minute de votre voyage. C’est un point important à soulever : chacun des participants acceptera-t-il de passer du temps seul ? Il est possible que vous passiez plus de temps dans un zoo que dans un musée d’art local avec des enfants, ou que vous découvriez la vie nocturne avec moins de ferveur que lors d’un voyage en solo.

Finalement, peu importe la destination, il est possible d’aller partout par Tiphanya http://avenuereinemathilde.com

 

PENDANT

par Voyage d’une plume

Si je devais donner un seul conseil pour réussir son voyage, ça serait de lâcher prise ! Laisser place à l’imprévu, se laisser surprendre, se laisser porter par les rencontres et les mésaventures. Dans notre pays d’origine, nous sommes soumis à des impératifs horaires alors qu’en vacances ou lors d’un voyage au long cours, nous pouvons souvent nous passer de montre et d’agenda et c’est mieux !

Vous arrivez en pleine nuit dans le seul hôtel de la ville et celui-ci affiche complet ? Ce n’est pas grave, il y aura bien un hamac pour vous. Vous vous êtes trompé de quai et voyez votre train partir sans vous ? Ce n’est pas grave, il y aura d’autres trains pour d’autres « ailleurs ». Certes, lorsque, après avoir rêvé pendant des mois d’une croisière en Patagonie, on n’entend pas le réveil sonner, il est difficile de garder le sourire mais, en voyage, rien ne sert de se lamenter sur son sort : les vacances sont trop courtes pour perdre du temps à broyer du noir. Chaque mésaventure recèle son lot de bonnes surprises. Certaines auront un effet immédiat sur notre sourire, d’autres ne nous feront rire que plusieurs années après le retour.

Le voyage « parfait » n’existe pas, alors autant gardez le sourire et lâchez prise !” par  voyagesduneplume

Afficher l'image d'origine

 

APRES

par Samuel

Pour un voyage il faut se préparer avant, profiter pendant et c’est peut-être une surprise mais il faut également savoir gérer le retour. Que ce soit pour un court ou un long périple je crois qu’il y a toujours, lorsqu’on rentre au bercail, un coup de blues qu’il faut savoir accepter. Pour peu qu’on ait vécu ce voyage intensément, avec des rencontres, des découvertes, des émotions, cela voudra dire qu’on a réussi à bien couper et que cela pourra être difficile de retourner ensuite à son quotidien. On est déçu de rentrer, on a les boules de reprendre le boulot, on a l’impression d’être un peu resté là-bas, on voudrait repartir là, de suite, maintenant. Je pense qu’il faut savoir laisser l’émotion nous gagner, la nostalgie, l’envie, la frustration, la joie, la peine, la peur de revenir à son quotidien, tous ces sentiments contradictoires que l’on aurait tendance à occulter, parce que normalement quand on rentre d’un voyage et bien on est content et c’est tout. Mon conseil serait : laissez votre voyage se déposer en vous tranquillement les jours et semaines qui suivront votre retour. Profitez de ce blues du voyage dont je parle sur mon blog.

Profitez de ces moments intimes qui laisseront une marque indélébile et vous donneront le goût de repartir encore et toujours par Samuel de Les vents nous portent 

 

En conclusion, pour réussir votre voyage :

 

  • Choisissez avec soin destination et compagnon de voyage
  • Voyagez léger
  • Vivez et pensez positif avant, pendant et après.
  • Et après le retour, savourez vos souvenirs.

 

 

Et vous, quels conseils donneriez-vous pour réussir son séjour à l’étranger ? Quels conseils vous paraissent les plus efficaces ? Quel est votre préféré ? Ajoutez vos conseils en commentaires, j’inclurais les plus pertinents dans l’article en citant l’auteur (pseudo accepté.)

 

N’hésitez pas à laisser vos commentaires, vos remarques pour améliorer nos articles, et précisez ce que vous avez aimé ou moins aimé et les sujets que vous désireriez nous voir traiter.

smiley

 

 

4 comments

  • je voyage pas mal, des virées de 15 jours à 6 mois en Afrique noire, en road-trip ou en séjour, des breaks d’une semaine -10 jours dans des villes européennes, marches sur le chemin de Compostelle, tous les ans une ou deux fois au Maroc : oui le must est de voyager léger.
    en randonnée c’est un sac à dos de 30L.
    en voyage c’est une valise-cabine maxi, dans laquelle je garde de la place pour ce que je pense rappporter du voyage.(comme au Maroc: les épices, les noix et amandes décortiquées pour les gâteaux de Noël 🙂

    une semaine ou 6 mois : même valise.
    une semaine : je lave mon linge en rentrant chez moi
    voyage de 6 mois : je fais de la petite lessive tous les soirs.
    Comme le dit Martine, on trouve en route tout ce dont on a besoin : produits d’hygiène , Tee shirts, jupes, pantlons ou tongs. voir pull si le froid est au RV, non prévu. tout s’achète
    j’emmène aussi des vêtements dont je me dis : si je laisse sur place, pas de soucis.

    amicalement

    Répondre
  • Martine

    Bonjour,
    Nous voyageons depuis 30 ans avec un petit sac à dos qu’on peut prendre en cabine, donc jamais de sacs perdus. Il est vrai que , comme on part en hiver, on part vers des destinations chaudes, donc pas d’autres “gros” vêtements que ceux qu’on a sur le dos en partant et en revenant. Les affaires de toilette, on les trouve sur place et on les laisse sur place aussi. Quand on veut rapporter quelque chose de notre voyage, on se sépare de quelque chose de “pas vraiment indispensable” ( il y en a toujours) comme ça pas de problème de place dans le sac.On rapporte de toutes façons rarement quelque chose parce que pour nous, le plaisir du voyage n’est pas dans les objets. Ca a de multiples avantages: pas d’attente de sac aux aéroports, pas de problème de poids à porter chaque jour et ça nous “déleste” de tous ces objets inutiles qui encombrent notre vie le reste de l’année.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :