SAINT ETIENNE COTE NATURE : ville verte dans un écrin de verdure

Avouez, quand on vous parle de St Etienne, la Nature n’est pas ce qui effleure votre esprit. Et si je dis « Vert », vous allez me répondre « football » et non « Parc du Pilat » et autres beautés locales. Réparons cette méconnaissance.

SAINT ETIENNE COTE  NATURE

Depuis quelques semaines, je vous parle de cette ville et de ses attraits. Après avoir abordé le street art avec le Safir, puis la partie culturelle la semaine passée avec le Corbusier, nous accédons au vert. Oui, le vert, la nature si vous préférez, une des couleurs préférées des Stéphanois et pas seulement pour le football.

Je vous l’ai dit, je suis une ancienne stéphanoise ayant quitté la région depuis trrèèès longtemps. La ville a mué depuis mon départ mais un point important est resté identique : la beauté de la Nature qui l’environne. Un des plus grands atouts de St Etienne reste ceci : en quelques minutes, vous délaissez cette préfecture de près de 180 000 habitants pour vous retrouver en pleine nature loin du bruit et de la pollution. Nice a la réputation de  donner accès en deux pas soit à la mer soit à la montagne ; St Etienne, c’est pareil pour la verdure : campagne, forêt et magnifiques paysages.
Attention au départ et n’oubliez ni  vos chaussures de marche ni votre appareil photo.

LE PARC DU PILAT

A ne pas confondre avec la dune du Pyla. Il est un des six parcs nationaux de la région Auvergne-Rhône Alpes. Il couvre l’ensemble du massif du Pilat, sur les contreforts du Massif Central, à la fois sur les départements de la Loire et du Rhône.

Vous aimez les loisirs sportifs ? Ce parc est fait pour vous : VTT, randonnées en toutes saisons, à pied en vélo ou à cheval puis ski et raquettes en hiver en font un lieu d’exercice et de détente extraordinaire. D’autres activités y sont possibles comme le rafting, la grimpe d’arbres et j’en oublie. Les paysages sont fabuleux, comme vous allez pouvoir le constater sur les photos suivantes.

Et si la beauté intrinsèque du Parc ne suffisait pas, vous pourrez y visiter de très beaux villages de caractère comme

  • Malleval, village fortifié posé sur un éperon rocheux dominant les gorges du Batalon et de l’Epervier ;
  • Virieu sur la commune de Pélussin dont les ruelles en pente fortifieront vos gambettes. Vous y trouverez aussi la Maison du Parc et toutes les informations nécessaires à l’organisation de votre séjour ici ;
  • St Julien Molin Molette (dont j’adore le nom) où vous découvrirez la fabrication des bonbons (Miam !) et ses panneaux de signalisation sur le style de Florence.

SAINT VICTOR SUR LOIRE

Bien que son Hôtel de Ville se trouve à 15 kms, nous sommes toujours dans St Etienne et à 6 kms de Roche La Molière. Pourquoi venir dans ce lointain quartier stéphanois ?

  • Vous allez admirer son village fortifié d’origine médiévale, situé sur un piton rocheux, encerclé par la Loire dans un de ses méandres. Dominant le lac de Grangent, sur les rives duquel a été fondé un petit port de plaisance, il est entouré par des monts verdoyants. Quelques sentiers permettent de se promener sur le bord de la Loire. Baladez-vous dans ses ruelles. Il est si beau que de nombreux futurs mariés viennent ici pour bénéficier d’un cadre superbe pour les photos de mariage à conserver toute leur vie.
  • Pour sa croisière dans les gorges de la Loire en Forez. Bateau électrique de rigueur, écologique et silencieux, la visite commentée vous dévoilera les secrets de ce lieu pendant que vous admirerez la beauté de l’environnement  roches granitiques, landes, forêts. Et le charme des constructions médiévales érigées à partir du XI siècle vous captivera tout comme nous. J’ai adoré voir le château d’Essalois sur la colline mais bien plus celui de Grangent sur une île de la retenue d’eau. Autrefois, il surplombait la Loire sur une falaise à pic de plus de 40 m. Et que dire du hameau de Camaldules, propriété privée non visitable mais superbe. J’envie ses propriétaires.
  • Venez bronzer sur sa plage, la préférée des stéphanois m’a-t-on dit. Et en effet, des courageux se baignaient alors que la température de l’eau ne devait pas attendre les 17°. Brr !
  • Enfin admirez son rituel feu d’artifice le 14 juillet. J’adorerai y assister. Si vous connaissez, dîtes-moi s’il vaut le déplacement mais j’imagine que oui.

Les gorges de la Loire

Beaucoup imaginent les Châteaux de la Loire du côté d’Angers quand on parle de ce fleuve. Pour moi, il a toujours évoqué ses gorges entre Aurec-sur-Loire et le Puy en Velay. Ici, je vous parle de sa partie dans le département qui porte son nom entre St Victor sur Loire et  Saint Paul en Cornillon. En voiture (comme nous), en vélo ou à pied, admirez la Loire et ses méandres et la Nature omniprésente. Les points de vue ne manquent pas. Si vous avez un peu de temps, poursuivez jusqu’au Puy en Velay sauf si vous craignez les virages.

Alors convaincu ?

Vous je ne sais pas mais ce séjour a été une redécouverte pour moi. Comme je le dis souvent, nous connaissons bien mal notre région d’origine. L’invitation de l’office du tourisme de Saint Etienne m’aura permis de voir, avec des yeux de touriste, un paysage banal à mes yeux d’enfant. Je suis fière d’être née stéphanoise, d’avoir marché des heures dans le Pilat pour me détendre pendant mes études, d’avoir skié au Bessat.

Comme me l’avait dit un ami américain il y a quelques décennies :

« Saint Etienne est une ville idéale : à la fois proche de Paris (520 kms) et de la mer (220kms) ». Comme quoi, chacun conserve ses références propres.

 

En pratique :

  • En voiture par l’A6 depuis Paris puis l’A47 depuis Lyon : 5h
  • En train TGV depuis Paris : 2h55

Sur place, la voiture est utile pour se déplacer dans le massif du Pilat si vous n’êtes pas de très bons marcheurs. Sinon, il est facile depuis la ville de  rejoindre la nature à pied.

Je ne vous ai pas parlé ici d’un de nos coups de cœur pourtant situé dans le massif du Pilat : Ste Croix en Jarez qui fera l’objet de notre prochain article bien avant celui sur le « parler stéphanois »

Et vous ?

Connaissez-vous le massif du Pilat ? L’appréciez-vous ? Pourquoi ? Quels éléments ai-je oubliés qui auraient mérité de figurer dans cet article ? N’hésitez pas à commenter, je corrigerai mon article avec vos ajouts.

2 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :