Saint-Malo la ville aux corsaires, cité médiévale bretonne

Saint-Malo

Comme annoncé la semaine dernière, nous vous emmenons à Saint-Malo, jolie ville balnéaire bretonne. Nous y étions pour le salon des blogueurs voyage dont je vous parlerai très bientôt. C’est parti pour

Saint-Malo

Vauban

 

Oui, très bientôt, promis, je vous raconterai notre participation à la 4 ème édition du salon des blogueurs voyages ou #wat17 pour les initiés.  En attendant, puisque nous y étions pendant plusieurs jours et que nous en avons même profité pour prolonger notre séjour au-delà de l’indispensable, nous avons eu le temps de découvrir la cité malouine de tous cotés. nous allons vous indiquer ce qu’il ne faut surtout pas manquer.

Saint Malo charme sans effort. Cette cité médiévale en bord de mer fascine déjà par son histoire emplie de cris et de fureur, de corsaires, de batailles navales. Saviez-vous que Jack Sparrow était originaire de St Malo ? Non ?

1

Je plaisante. Mais nul besoin du plus sexy des pirates pour séduire. la ville est ceinte de remparts. les rues pentues et pavées résonnent du pas des touristes. Et grâce aux noms évocateurs des rues, il est facile d’imaginer les temps jadis avec leurs ruelles coupe-gorge, les tavernes bondées et les matelots friands de bagarres et de bordées.

saintmalo41

Minute culturelle :

  • Quelques corsaires renommés nés ici ==> Robert Surcouf, Mahé de la Bourdonnais, René Duguay-Trouin, Jacques Cartier…
  • Une toile entièrement réalisée à l’aide des cheveux de Chateaubriand, natif du lieu et enterré ici, se trouve au 3 ème étage du musée d’histoire de la ville.
  • Du XIIe au XVIII e siècle, la ville était protégée par des chiens. le couvre -feu était annoncé tous les soirs par les cloches de l’église et les chiens, des dogues dressés pour attaquer les intrus, étaient lâchés dans les rues. Les habitants payaient un droit de chennage pour ce service particulier.

saintmalo11

A voir à Saint Malo :

  • L’indispensable : la balade sur les remparts avec vue sur la mer et les bateaux.
  • Le Fort Vauban, atteignable et à visiter seulement à marée basse. Renseignez-vous avant.
  • La tombe de Chateaubriand, soumise aux mêmes conditions de visite que le Fort Vauban et d’ailleurs, toute proche avec une épitaphe posée sur le mur en arrière du tombeau : “Un grand écrivain français a voulu reposer ici pour n’y entendre que le vent et la mer. Passant respecte sa dernière volonté.”
  • La Demeure des Corsaires, très belle demeure ancienne, est un “Hôtel Particulier” construit en 1725 pour François – Auguste Magon de la Lande, armateur et corsaire du Roy à Saint-Malo. Cette demeure,aujourd’hui entièrement classée Monument Historique, est située intra-muros, porte Saint-Louis.

Et encore

  • L’Etoile du Roy :  trois-mâts carré de 46 m, réplique proche d’une frégate britannique du XVIIIe siècle, du type rencontré lors de la Bataille de Trafalgar. Son pont ouvert est garni de canons lisses. Il se visite tous les après-midis contre quelques piécettes. Pour vous prendre pour le grand Surcouf !
  • L’Aquarium : un grand coup de coeur. Il est très bien concu avec même des attractions tel que le Nautilus. Les employés sont adorables et renseignent quiconque pose une question sur tel ou tel animal. Vraiment à recommander.
  • Les Rochers sculptés : situés à quelques kilomètres de Saint-Malo (Rotheneuf), ils sont accessibles contre petite monnaie sonnante et trébuchante. Oeuvre de 15 ans de travail de l’Abbé Fouré (1839-1910). Ce prêtre, sourd et muet, a choisi la sculpture comme nouvelle expression et va se réfugier dans les Rochers pour commencer un long dialogue avec le granit avec seulement marteau et burin.  L’Abbé Fouré (1839-1910) devenu sourd et muet, et donc déchargé de sa prêtrise,  choisit la sculpture comme mode d’expression et se réfugia en bord de mer  avec seulement marteau et burin pour sculpter le granit. L’Ermite du Village tailla environ 300 figures. Beaucoup ont cédé à l’érosion mais elles restent surprenantes.
  • Envie de boire un verre dans un cadre original ? Je vous conseille  Le Café du Coin d’en Bas de la Rue du Bout de la Ville d’en Face du Port. Lieu d’accueil au décor hétéroclite (terme non usurpé), vous prendrez un o plusieurs verres au milieu de poupées folkloriques de toutes époques, vous traverserez un objet rare pour aller aux toilettes, vous… Je vous laisse la surprise. Le patron déclare que c’est le bar aux torticolis. Vous comprendrez vite pourquoi. Ne le ratez pas !

saintmalo5

A lire :

  • Le guide secret de Saint-Malo, Editions Ouest France, emplies d’anecdotes intéressantes et amusantes.
  • “C’est sérieux, Docteur ?” mémoires d’un médecin malouin. Adressez un mail à michel.kerjean@gmail.com. Il vous en coûtera 19 euros. J’ai adoré !

 

saintmalo6

Où manger

La ville regorge de restaurants de tous niveaux, de brasseries, de snacks, de crêperies… Nous vous partageons notre coup de cœur culinaire : La crêperie des Bès, rue des Lauriers. Cette petite crêperie, située dans les hauts de la vieille ville, propose des crêpes et galettes simples et savoureuses, avec des ingrédients d’excellente qualité. Une très bonne adresse à conserver dans ses carnets.

saint-malo10

Ou dormir :

Même si beaucoup de visiteurs ne s’attardent guère plus d’une journée ici, il me semble fort dommage de ne pas séjourner dans la vieille ville. Ne craignez rien, hôtels et chambres d’hôtes y sont légion. Tout dépendra de votre date de réservation et du contenu de votre portefeuille. A vous de choisir !

saintmalo4

Bilan :

Nous avons beaucoup apprécié notre séjour malouin, servis par un temps superbe, parfois frais mais toujours ensoleillé. Tous les malouins rencontrés ont été agréables et accueillants. Je le sais, nous reviendrons traîner nos guêtres dans ces ruelles.

A bientôt, Saint Malo !

saintmalo7

Comme d’habitude, partagez si vous aimé. Dîtes-nous si vous connaissez St Malo, si votre ressenti est le même que le notre ; citez les lieux oubliés que vous conseillez et tous les trucs pour l’amélioration future de nos articles.

saintmalo8

Merci à vous de nous lire.

 

mots clés ayant permis aux internautes de trouver cet article:

  • corsaires st malo
  • saint malo cité corsaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :