Shirakawago et Gokayama, les villages aux toits de chaume

Je vous ai parlé des Alpes japonaises et pas encore de Shirakawago et Gokayama ?

Vous vouliez des villages de cartes postales ? Les voici.

Shirakawago et Gokayama

Ces villages classés par l’UNESCO « site au patrimoine mondial de l’humanité » remplissent à merveille leurs fonctions grâce au paysage environnant et aux toits de chaume de leurs habitations typiques.

Leur situation :

Situés au cœur de ces Alpes Japonaises dont je vous parle depuis quelque temps, ils sont un arrêt incontournable. Sertis dans un paysage de rêve, ils incitent à la rêverie, à la contemplation et au mitraillage photographique. Mixez la montagne, la rivière, les rizières et les maisons à toit de chaume et vous obtenez ce paysage.

Ce ne sont pas que des attractions touristiques. Des habitants y résident à l’année, certains d’entre eux ne vivant que du tourisme.

Leurs particularités :

Les maisons sont d’un style gasshô-zukuri. On considère qu’il est né au début de l’époque Edo (1603-1868) avec le début de l’élevage des vers à soie. Certains prétendent que les toits imitent deux mains en prière. D’ailleurs, le mot « gasshô » signifie « mains jointes en prière » et «zukuri » « construction ».

Les toitures sont en chaume avec une inclinaison de 60 degrés, pour limiter le poids de la neige stagnante l’hiver. Elles sont renouvelées tous les 20 ans avec la contribution de tous les villageois et une participation financière de l’UNESCO.

Les maisons gasshô-zukuri ont été construites avec uniquement des matériaux naturels, du bois principalement et du chaume sans aucun clou et quasiment aucun métal. Des cordes de paille tissée solidifient l’ensemble. Leur plus gros avantage réside dans leur flexibilité : en cas de vent violent, voire de tremblements de terre fréquents au Japon, toiture et maison se balancent, ploient mais ne rompent pas si on reprend la fable du chêne et du roseau.

Un foyer, installé au centre de la maison, résidence familiale sur plusieurs générations, permet de se retrouver et de partager repas et loisirs. La fumée de feu de bois noircit le bois partout dans la demeure, le rendant plus souple et plus résistant aux insectes. Malin, non ?

En revanche, il est strictement interdit de fumer dans l’enceinte de ces villages pour limiter le plus grand des dangers pour ces maisons, l’incendie.

Gokayama

J’ai commencé mes visites par ce tout petit village blotti au fond d’une vallée, au bord d’une rivière. Il m’a enchanté par sa position toute discrète et sa vie de village. Son calme et son ambiance sereine, sur couleurs d’automne a été un plus. Ah, l’automne au Japon, un poème. Pour moi un très fort concurrent du printemps et de ses mythiques cerisiers en fleurs. D’autant que la saison est globalement plus favorable.

Shirakawago

C’est le plus connu de ces villages à toits de chaume. Il draine par conséquent bien plus de touristes que le précédent. J’ai eu la chance de le visiter en dehors de la saison dite haute. Mais les touristes étaient bien présents, quoique plutôt discrets et respectueux. Il est facile de s’éloigner d’un groupe pour admirer un détail d’une maison, d’un jardin ou d’une fleur. Il est possible d’avoir une vue globale du village en rejoignant l’observatoire, à pied ou en bus.  Ce village est même doté d’un musée en plein air et d’une station thermale.

En janvier, les illuminations attirent les foules. À compter de 2019, le nombre de touristes autorisés sera limité. Et seuls quelques chanceux tirés au sort obtiendront le droit d’y passer la nuit.

Ce doit être effectivement fabuleux, ce paysage sous la neige, la nuit tombée, avec quelques lumières jusqu’à 23H… Mais l’automne, c’est bien aussi et surtout, il y fait moins froid !

Conclusion provisoire

La semaine prochaine, je vous emmène prendre les eaux à Gero Onsen. En attendant, excellente semaine.

En attendant, excellente semaine à vous. Et si le sujet vous interesse, je vous conseille de jeter un oeil sur ma chaine Youtube. depuis début février, les vidéos sont consacrées au Japon. Bon visionnage.

https://www.youtube.com/seniorsenvadrouille2/?sub_confirmation=1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.