Street art : la balade sans voiture

Aujourd’hui et pour la première fois je me prête à l’exercice de style proposé par l’association de blogueurs #EnFranceAussi. Ce mois, les balades sans voiture sont à l’honneur.

Si je devais désigner une seule ville où laisser sa voiture au parking est une excellente idée, je dirais : Paris. Et donc, je vous entraine dans une balade parisienne pour visiter un musée en plein air.

Balade parisienne

Le soleil revient, le printemps est là. On délaisse nos grands manteaux pour des vestes légères et on a envie de flâner dans les rues. Vous le savez déjà si vous suivez mon blog, j’adore le streetart. Je vous ai déjà proposé la visite de Vitry sur Seine, de Lyon et de Valence en Espagne.

Là, c’est le 13e arrondissement qui nous attend. Depuis 2009, la galerie Itinérance en partenariat avec la mairie offre un lieu d’expression à des artistes urbains. Si vous ne ratez aucune œuvre, vous verrez 50 fresques monumentales, un véritable musée en plein air.

XIII arrondissement de Paris

Pour débuter votre visite et votre chasse aux œuvres d’art, descendez à la station de métro National, pas très loin de la place d’Italie dans le 13e arrondissement. Ce quartier est bien connu des parisiens en quête de nourriture asiatique car il abrite, entre autres, les magasins des Frères Tang.

Parlons street art

Je vous joins le parcours pour que vous ne ratiez aucune façade d’immeuble. Car oui, ici on fait dans le gigantesque. J’ignore combien de temps il a fallu aux artistes pour réaliser une œuvre. Mais comme j’ai eu la chance à Roche la Molière de voir des artistes de street art en pleine élaboration, j’imagine qu’il a fallu beaucoup d’heures de travail ainsi que des outils adaptés à la taille de la toile mis à leur disposition.



Au hasard des rues, vous pouvez aussi en découvrir de moins officielles mais tout aussi intéressantes.

Mon ressenti

Je n’y ai pas retrouvé le charme du musée en plein air Tony Garnier à Lyon, les œuvres vues ici me paraissant très conventionnelles mais sans doute est-ce simplement moi qui deviens plus difficile au fur et à mesure des découvertes.

Ma déception est sans doute en partie due à l’effacement de la fresque de 100 m de long réalisés par divers artistes français et internationaux sur le thème des Gilets Jaunes. Elle a été effacée sur demande de la préfecture de police au motif « porte atteinte à l’image de la police ». Sans faire de politique, ce blog n’en a pas vocation, je trouve dommage que le maire du 13e arrondissement n’ait pas évoqué la liberté d’expression, comme l’avait fait celui de Grenoble face à la même demande.

Selon moi, le street art se doit de faire réfléchir, de déranger, de choquer parfois. C’est le reflet de la société telle qu’elle est, alors pourquoi le censurer ?

Un autre lieu parisien pour découvrir de nouvelles œuvres de streetart, les environs de la Villette. Vous pouvez vous y promener sans vous lasser, les œuvres se modifiant régulièrement pour le plus grand plaisir de nos yeux.

Ma conclusion provisoire

Alors pour découvrir encore plus d’œuvres de streetart, je vous invite à garder les yeux ouverts que vous soyez en France ou à l’étrange.

Bonne balade à vous tous. Et si vous connaissez des coins de streetart (ici ou ailleurs) que je ne connais pas (je vous invite à voir tous les lieux cités dans mes articles), indiquez-les-moi pour que je puisse les découvrir moi aussi lors de prochaines visites.

28 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.