Du sud de Perth à Espérance, plages et arbres à foison à voir

Le grand sud :

sud de Perth

Que voir de Perth à Espérance

Après vous avoir donné notre opinion sur Perth et sa banlieue, nous vous entrainons un peu plus loin, un peu plus au sud. N’oublions pas que l’Australie se situant aux antipodes, aller vers le sud en termes de climat équivaut à aller vers le Nord en Europe. Le soleil n’est pas garanti. Et notre balade a coïncidé avec le début de l’automne austral.

Reprenez votre souffle, il y a de quoi !

Bunbury

Tout comme Mandurah dont elle est distante d’une centaine de kilomètres, c’est une station balnéaire prisée, de bon goût, sans ostentation ? Tout y est parfaitement organisé que ce soit pour les véhicules que pour les piétons. Ici, les abris pique-nique sont protégés du soleil, ce qui est un plus.

Brusselton

Nous restons dans le circuit balnéaire. La curiosité de cette ville réside dans sa très longue jetée qu’il est possible de parcourir à pied ou en petit train. Comme nous n’avions pas envie de débourser 4 dollars par personne pour le privilège de nous joindre au flot de touristes, nous ne saurons vous dire si le trajet rectiligne sur mer plate et peu profonde vers une régate de voiliers en vaut le prix.

Cap Naturaliste

Jolie balade à faire au pied du phare au coucher de soleil : tranquillité au sein d’une végétation de buissons descendant en pente douce et arrondie vers la mer. Si vous en voulez plus, il est possible depuis Cap Naturaliste de rejoindre Cape Leeuwin à quelques 135 kilomètres. Vous pouvez aussi en parcourir certains tronçons selon vos envies, vos capacités et vos centres d’intérêt. Comme souvent en Australie, mais encore plus ici, restez attentif aux serpents.

Yallingup

Spot réputé pour le surf, j’y ai apprécié sa piscine naturelle protégée des requins. Ici, ne ratez pas :

  • Torpedo Rocks pour le point de vue sur la plage très blanche et la mer d’un bleu superbe
  • Indijup spa, piscine naturelle en bord de mer où entre un petit défilé rocheux s’engouffrent les vagues. L’effet spa est assuré. Bien que l’eau soit fraîche car en constant renouvellement, l’expérience a été très agréable. Si possible, à visiter en marée haute pour un effet plus impressionnant. Nous y sommes allés un jour férié et malgré la foule, l’attrait réside.
  • Cape Clairault (on sent dans cette partie de l’Australie l’influence des explorateurs français qui se contentaient de cartographier cet immense territoire). Les plages de sable blanc se succèdent et sont toutes plus magnifiques les unes que les autres.

Diamond Tree / Gloucester Tree/ Dave Bicentennal tree

Nous quittons la côte pour en direction du centre, admirer des arbres gigantesques. Ils ont été aménagés de telle façon qu’il est possible d’y grimper et d’avoir une vue unique sur la canopée. Les piques servant à l’escalade n’ont pas été mises là dans un but touristique. Leur vocation première et toujours d’actualité est de surveiller le déclenchement ou l’étendue des incendies depuis 1940. Si l’aventure vous tente, assurez-vous de ne pas souffrir de vertige, de fatigue ou autre élément susceptible de perturber votre montée. Nous, nous avons décliné l’offre. Mais ce ne sont pas les plus grands de la région. Nous vous en reparlerons plus loin.

Lake Cave

Une des nombreuses grottes de la région. Par manque de temps, nous n’avons pu visiter que celle-ci mais si vous le pouvez, ajoutez Mammouth Cave dont les photos m’ont fait rêver. Lake Cave est une grotte en partie à ciel ouvert, amorcée par l’effondrement d’une doline (phénomène dont nous vous avons déjà parlé ici). La partie souterraine est superbe avec un lac aux effets miroirs.

Parc d’Entrecasteaux

Prenez votre temps ; les promenades y sont nombreuses et variées et il serait dommage de vous précipiter vers l’attraction suivante. En voici les principales haltes-point de vue :

  • Deux boucles mènent à deux plateformes avec vues sur les falaises déchiquetées et la mer au Point d’Entrecasteaux.
  • Tookulup
  • Salmon Beach, si vous rêvez d’une plage privée, rien qu’à vous. Plage dont le caractère sauvage est largement soutenu par les falaises et/ou montées de sable couvertes de courts végétaux
  • Windy Beach, plage, vent et rochers y règnent en maitre,
  • Mount Chudalup, petit mont ou grande colline semblant de loin être constituée d’un seul bloc rocheux émergeant du paysage forestier qui l’entoure. Point de vue remarquable qui permet de voir jusqu’à la côte, transforme étonnamment la végétation qui est à son contact. Émouvant.

Giant Tingle Tree

Très belle promenade facilement accessible par un sentier de randonnée passant à travers la forêt. Eucalyptus majestueux et ambiance sylvestre calme et propice à la détente. On s’en met plein les yeux. Cet arbre gigantesque a survécu paradoxalement car creux à sa base, il permettait le passage de véhicules. Bien sûr, la pollution engendrée l’a endommagée. Quand il a été question de le raser, la population locale s’y est opposée. Tant mieux pour nous. Il est le plus vieil eucalyptus vivant au monde. Une courte balade éducative de 800 m raconte son histoire. Nous vous laissons la surprise de sa taille.

Pour beaucoup d’Australiens, il vaut la vallée des Géants dont nous parlerons plus loin.

Green Pool, Elephant Rocks, Elephant Cave,

Bord de mer remarquable par sa belle plage, ses piscines naturelles et les roches massives et arrondies qui singularisent et adoucissent ce littoral. Bien sûr, ce lieu attire beaucoup de monde mais il sait imposer son impressionnante nature. J’ai vraiment apprécié et trouver cet endroit superbe, que ce soit les piscines naturelles dont je raffole, les roches gigantesques ou la caverne plus modeste. Il mérite le détour. Très connu, ils attirent touristes de tous âges et principalement des familles locales.

 

Valley of Giants :

Particularité des arbres dont le pied s’élargit en se subdivisant du fait de leur besoin d’hydratation accru par le sol sableux. Ce qui les a sans doute protégés contre l’exploitation humaine. Senior a aperçu deux quokkas courant sur un tronc d’arbre couché le long de la route. Ce parc abrite le Tree Top Walk, passerelle suspendue à 40 m au-dessus du vide. Après la balade à sensation, re ratez pas la visite à GranMa Tingle, un très ancien arbre à la base incroyablement large. Si vous retrouvez son âge estimé, ajoutez-le en commentaire.

Espérance et ses plages

Suite de plages sableuses jolies et/ou plus rocheuses et sauvages :

  • Salmon Beach pour surfeurs ; plage définie par au-delà de 300 mètres à l’Ouest de la 10 -ème plage et au-delà de 300 mètres à l’Est de la 11 -ème plage réservée où le textile n’est pas nécessaire belle sauvage, paraissant isolée et déserté, un poil nature et où les courbes du littoral sont mois classiques.
  • Twilight Beach d’un blanc soutenu et d’un arc plus convenu ouvre Observatory Point (promontoire rocheux pour l’observation des baleines, quand elles sont là).

Stonehenge

Et pour les curieux, une réplique exacte de  Stonehenge dans un champ d’un agriculteur local : Senior est allé seul l’exploser.

Voici son avis : “ce lieu peut induire un abord factice du fait de : la régularité des traces de forage pour la découpe des pierres, leur couleur rosée et l’absence d’aspect de vestige par la finition (supposée) complète, du lieu d’érection aux antipodes de sa culture, de la façon toute occidentale d’imposer le paiement de son approche. Cependant, la qualité de la reconstruction au plus total, son observation à proximité, son abord jusqu’au touché et le fait de pouvoir y déambuler en quasi liberté, même si le cadre environnemental est beaucoup plus restreint que l’original, ouvrent aux passionnés la possibilité de soutenir leurs pensées, imaginations, savoirs…. avec bonheur. Autant que la visite se fasse en dehors d’une cargaison de car, squats de selfies et autres modernisés telles piétinement des pierres voire peut-être escale !? J’avoue avoir été soulagé de ne pas y avoir vu de graffitis.”

 

Le Cap Le grand National Park

Comme souvent dans les parcs nationaux australien, de nombreuses haltes sont à prévoir. Tout le parc est un enchantement.

  • Le Grand Beach, plage de sable blanc immaculé et déserte
  • Thristy Cove et Whristling Rocks, comme au-dessus en ajoutant des roches incroyables par leurs formes et leurs couleurs, la multitude de petits lézards qui y somnolent. Le bruit et la force des vagues, le crapahutage sur les rochers et la faible densité humaine alors que nous l’avons visité un dimanche.
  • Lucky Bay, la plage la plus célèbre car réputée la plus blanche d’Australie. Ses atouts ? un sable blanc, des eaux cristallines, une baie presque circulaire et des kangourous effrontés qui viennent quémander de la nourriture. Oui mais… la plage est autorisée à la circulation des véhicules 4X4 et son entrée accueille des taches d’huile. Pour un regard, OK. Un long arrêt, pour nous, ce sera : non merci !
  • Dunn Rocks : au bout de 15 kilomètres de piste, une alternance de blanc et rouge, on arrive sur une baie avec de gros rochers, d’immenses dunes de sable blanc qui m’évoquent des montagnes de sucre en poudre. Je me suis assise sur une roche pour écouter le bruit et admirer le rythme des vagues. Désert. Mon endroit préféré dans ce parc.

Waves Rocks

Nous passons une nuit dans l’enceinte de ce parc national dans un cottage tout confort pour admirer ce lieu au coucher puis au lever du soleil. Waves Rocks est une roche gigantesque, érodée par les années de pluie, en forme d’une vague. Elle est devenue mondialement connue quand un photographe local a gagné un prix international grâce à une photo la représentant. Toujours dans l’enceinte du parc, ne pas rater Hippo Yawn ou bâillement de l’hippopotame, une pierre évoquant une gueule grande ouverte d’hippopotame.  A une bonne dizaine de kolimètres, se trovue Mulka Cave, une caverne dont l’intérieur est recouvert de traces de mains peintes, principalement des gauchers. Il a été dénombré 313 mains. La datation au carbone 14 atteste d’une ancienneté d’au moins 6 000 ans.

Nous voulions le coucher de soleil et nous n’avions pas été déçus : c’était sublime.

Conclusion provisoire

Voilà, c’est tout pour cete semaine. Lundi prochain, nous vous emmènerons au Nord de Perth, là où il fait plus chaud…

 

4 comments

  • Chimène Tasman

    GranMa Tingle, avec ses 400 ans, en a vu passer des quokkas. Quelle tristesse pour eux qui semblent toujours sourire. Ne connaissent-ils qu’un sentiment?

    Connaissez-vous LES PIERRES POULQUEES, au milieu du silence de la lande et des fougères, avec vue sur La Manche et la plage de Vauville? Tout petit actuellement (14,5 m de L- 1,10 m de l-1,20 m de h), ce monument érigé par l’homme du Néolithique, dont l’ouverture est, bien sûr, face à l’océan, est partiellement ruiné: des pierres auraient été récupérées par des villageois afin de construire un pont… Un endroit de mystère.

    Répondre
    • Non, je ne connais pas.Où se trovuent ces Pierres Poulquees et quelle est la signification de ce nom ?

      Répondre
      • Chimène Tasman

        Erreur de ma part: il s’agit des PIERRES POUQUELEES, situées à 134 m d’altitude sur la côte ouest du département de la Manche. L’adjectif pouquelées signifie: appareillées ensemble de main d’homme dans un but énigmatique.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.