Top 10 des pires raisons de voyager

TOP 10 des pires raisons de voyager

 

Partout, vous trouvez des listes vous expliquant pourquoi voyager. J’en ai commise une moi-même (voyageons)

Vous hésitez à savoir si vous devez quitter votre confort habituel pour des cieux où le français est une langue étrangère ?

Aucune raison lue ne parvient à vous convaincre ?

Peut-être devriez-vous NE PAS VOYAGER ? 

Aussi, si votre éventuelle raison de voyager se trouve dans le top suivant, s’il vous plaît,

 

NE PARTEZ PAS !

Voici LES PIRES RAISONS DE VOYAGER

 

10- Echapper aux cars de touristes chinois :chinois en chine

Vous déplacez le problème. Les cars de chinois sont partout sur le globe.
Au lieu de les voir photographier la Tour Eiffel, vous lutterez avec eux pour photographier les souks du Caire.
Ne croyez pas leur échapper en allant en Chine : vous tomberiez sur des dizaines de bus remplis de chinois visitant la Cité Interdite ou la Grande Muraille dans le meilleur des cas.  

Autant rester à Paris. Au moins, vous pourrez râler !

 

9 – Etre dans un mal-être permanent et croire qu’on va guérir en voyageant :

idees-noiresLe voyage peut guérir beaucoup de choses. Il peut vous apprendre beaucoup sur vous-même, sur vos capacités et sur vos limites.
Mais il ne remplacera JAMAIS une psychothérapie. Dans vos bagages, vous emmenez avec vous QUI vous êtes.
Pour que le voyage soit bénéfique pour soi, il faut être capable de se remettre un peu en question.

Comme le dit le conte, si vous partez parce que vous trouvez que tous les français sont mesquins, méchants, égoïstes et racistes, ils le seront là où vous arriverez.

Si vous ne connaissez pas ce conte, laissez-moi un commentaire, je l’ajouterai.

 

8- Visiter des orphelinats dans des pays « économiquement faibles »:

ne pas voyager

Vous avez bon cœur.

Alors, vous allez dans un pays défavorisé et vous apportez des fournitures scolaires et des bonbons aux enfants d’orphelinats.
Vous allez les plaindre, vous jurer qu’à votre retour « chez vous », vous aller vous impliquer «pour de bon».
Puis la vie reprendra ses droits comme il est dit pudiquement et vous les oublierez.
Il ne vous restera que quelques photos dans le disque dur de votre ordi.

Ne partez pas. Parrainez un enfant du bout du monde.

Vous pourrez même choisir son pays d’origine et vous saurez que votre argent sera employé à bon escient.

Par exemple Plan International  (je les subventionne à mon niveau depuis la disparition des dinosaures ou presque !) 

Car « Ils sont vraiment trop mignons, ces petits vietnamiens ».

 

7- Aller vérifier que la culture française est la plus intelligente, la plus… :

Inutile de comparer l’incomparable.castaldi

Non, les Champs Elysées ne sont pas une référence universelle.

Non, nos philosophes ne constituent pas la crème de l’intelligentsia.

Si vos critères restent 100% français, vous ne saurez apprécier l’art maori ou bien celui du bain collectif au Japon.

Allumez votre télé et regardez TF1. Culture française, avons-nous dit ?

 

6- Voyager pour se venger des humiliations des chefaillons :

nanarCe type de voyageurs sévit dans les circuits organisés ou les clubs en tout inclus. Il appartient à l’espèce humaine et n’est pas spécifique des entreprises françaises.
C’est qu’on ne lui fait pas, à lui. 
Il est brimé toute l’année, obligé de courber la tête devant son chef, son conjoint ou ses enfants.

Alors, les vacances, c’est sacré !

Il a payé pour la visite de la fabrique d’ombrelles, inondations ou non.
Il connait mieux que les locaux leur propre culture et leurs besoins grâce au guide papier qu’il ne quitte pas.
Il squatte les buffets libre-service et s’empiffre pour « profiter un max ».
Il humilie les serveurs incapables de différencier un « Château Margaux » d’un petit « Beaujolais ».

« Tu te rends compte, Marcel. Il a voulu me refiler sa piquette de Californie. Pas à moi ! »

 

5- Voyager pour voir comment vivent les sauvages :

Vers à croquerLe dépaysement ne vient à vous que si les coutumes sont différentes.
Vous adorez raconter dans les dîners avoir grignoté des vers de palmier bien juteux ou avoir du vous lever quand retentit l’Hymne National (même au cinéma) ou encore avoir vu des nouveau-nés être jetés d’un toit ou…

Ou quand le voyage n’est vécu que pour ce qui pourra en être raconté de retour en France.

Pour info, lisez ceci : les vers sont pour les touristes


 

4- Voyager dans un pays pauvre et mépriser les locaux :

allianceVous le savez, des listes de pays les moins chers pour y vivre ou y voyager se trouvent à foison sur le net. Ils font partie de la liste incontournable des tour-du-mondiste.

Ce qui intéresse ce type de voyageur sera de payer même moins cher que les locaux et de se dire qu’il a bien arnaqué le commerçant.
Que son pouvoir d’achat soit 100 fois supérieur à celui du local ne compte pas.

Il vous racontera qu’il faut acheter les alliances en or à Cuba « juste avant OU juste après le Carnaval » car les Cubains n’auront plus rien et lâcheront leurs bijoux à des prix dérisoires…

« De toute façon, ils ne savent pas apprécier ce qui est beau »

 

3- Tourisme dans les pays en guerre :

Ce tourisme se développe ; beaucoup de pays en guerre, de plus en plus à ce jour. Ces voyageurs de l’extrême, ni journalistes, ni militaires, se baladent, appareil photo à la main, dans les pays fortement déconseillés par le Ministère des Affaires Etrangères dans des lieux à haut risque, où sifflent les balles, où la population se terre.

L’intérêt ? Des sensations choc, une surcharge d’adrélanine ou une inconscience avérée.

Leur modèle ? Ce japonais !

 

2- Aller se chercher une jolie et docile épouse :

« ou un gigolo, va donc eh sexiste ! » ajoute Monsieur Senior en Vadrouille !

Certains pays attirent les célibataires en mal de conjoint.
Que ce soit la Thaïlande, la Russie ou Madagascar, votre seul pouvoir de séduction résidera dans votre portefeuille.
Que vous soyez adorable, gentil ou sincèrement amoureux de votre future femme :

No Money, No Honey !

Soit vous épousez votre équivalent en termes de séduction en France, soit vous acceptez le risque d’être aimé pour votre compte en banque.

Oui, être aimé par une femme de 25 ans quand on en a le double ou plus  n’est pas permis à tous les hommes. Oui, Madame, ce superbe dominicain plus jeune que vous d’une quarantaine d’années risque de s’enflammer plus pour votre pouvoir d’achat que pour votre chute de reins.

Pour en savoir plus, une vidéo

 

 

1- Tourisme sexuel infantile :

Vous, vous ne serez pas victime d’une illusion. Vous voulez une femme (ou un homme ou un Ladyboy) le temps de votre séjour. Et vous payez pour.

Vous entretenez le mépris ressenti par les locaux et le votre.

Et si votre conquête d’un soir est loin de l’âge légal, quelle importance, tant que vous ne vous faîtes pas coincer par les autorités ?

Méfiez-vous, certains ont été dénoncés par leurs compagnons de voyage !

Et personne ne vous plaindra, surement pas l’Ambassade de France. Il parait que les geôles à l’étranger ont un charme indéfinissable…

prison

 

Selon vous, quel type de tourisme ai-je oublié ?

Lequel mettriez-vous en tête de ce classement ?

Pour lequel éprouvez-vous le plus de compassion ?

 

Sur ce, Bonne réflexion, Bonnes Balades et Bons Voyages !

10 comments

  • Plouchart Henri

    bonjour,
    je veux bien connaitre le conte mentionne en point 9. Je suis d’accord avec les motifs invoques. Le “pedophile” (quelle abomination !!!) n’a peut-etre pas sa place, car cela va tellement de soi : ici, on parle de criminels !! Par contre, avec certaines proportions, aller se chercher une epouse, je dis pourquoi pas ? La question est : evidemment ne pas tenter de choisir une compagne qui, si elle a les memes conditions de vie que nous, ne serait pas du tout attiree par soi. Donc en effet, une difference d’age superieure a 10 ans…. il faut se poser des questions. En clair, partout en occident, des couples se forment, et la femme peut avoir parfois 8, 10, 12 ans de moins. Une difference d’age superieure, cela devient exceptionnel, donc absurde de rechercher la meme chose au Cambodge ou en Thailande. A part le fait que justement au Cambodge, a ma connaissance, aucune union n’est autorisee si l’homme venu de occident est age de plus de 50 ans…. fort judicieux.
    Enfin, deconsiderer les locaux pour une supposee superiorite de notre culture (archi faux, la culture ne se mesure pas au nombre d’ecrivains, ni l’intelligence des peuples au nombre de diplomes, la culture et la scolarite font deux), la aussi, absurde, et puissamment injuste.
    Bonne continuation :=D

    Répondre
  • Nathalie

    La liste qui fait froid dans le dos! On va crescendo dans le dégoût mais c’est bien observé! J’ai pas beaucoup de compassion pour ces “voyageurs” sauf peut-être pour ceux qui voyagent pour fuir leur mal-être… De quel conte parlez-vous (N°9)?

    Répondre
  • Romain

    Ce n’est pas qu’ils le considerent comme tel c’est parce ca l’etait avant, l’hymne national etant de composition plus recente. Ce n’est effectivement pas le plus important, juste que j’aime les precisions 😉

    Répondre
  • Romain

    Je pense reconnaitre l’allusion a la Thailande de devoir se lever, en l’occurrence pour les cinemas et spectacles il s’agit de l’hymne royale et non nationale qui elle resonne dans les hauts parleur des parcs public et le long du BTS.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :