Balade en vélo électrique : St Germain/Conflans Ste Honorine

C’est l’été, le soleil est arrivé et les envies de balade aussi. Après Sceaux et Vincennes, que choisir ? L’œil attiré par une proposition de l’Office de Saint Germain en Laye, je nous ai inscrit à une balade en vélo électrique du centre-ville de Saint Germain en Laye jusqu’à Conflans Sainte Honorine, le tout dans le beau département des Yvelines. Pourquoi ?

Pour le plaisir de la balade ? En partie seulement. Je rêvais de tester un vélo électrique depuis longtemps et c’était l’occasion rêvée.

Voici donc notre

Balade en vélo électrique

La dizaine de personnes inscrites pour cette excursion était assez hétérogène : une famille de touristes chinois, des amis, des couples et quelques rares personnes seules. Ne vous imaginez pas que nous étions 500 ni même 50. Notre petit groupe se composait d’une dizaine de personnes. La balade prévue était de 40 kilomètres, une peccadille.

Avant le départ

Prise en main de notre vélo électrique, homme ou femme. Certains obtiennent des VTT, d’autres des VTC comme moi.  Explication rapide mais il n’y a vraiment rien de compliqué : si vous savez faire du vélo et changer les vitesses, vous êtes paré. Il suffit d’activer l’assistance électrique qui se décline en 5 niveaux. Bien sûr, ce n’est pas une mobylette, vous devrez pédaler. Eh oui !

Départ de Saint Germain en Laye

Nous partons du centre et enchainons avec la grande descente pour rejoindre le pont du Pecq. Le vélo électrique est plus lourd qu’un vélo classique. Les freins se révèlent donc fort utiles. Et partager la route avec les voitures n’est pour moi pas l’idéal. J’ai donc hâte d’arriver dans la partie Nature du tracé.

De St Germain à Conflans

  • Le trajet est plutôt plat sans rien d’extraordinaire en terme d’efforts et je m’amuse à déclencher l’assistance électrique pour juger de l’aide apportée. L’effort fourni est moindre mais j’ai simplement l’impression qu’elle ne sert qu’à compenser le poids du vélo. La promenade est agréable et je papote avec mes compagnons du jour tout en pédalant.
  • Se balader dans la forêt sans se préoccuper de suivre le bon chemin est un plaisir pour moi. La guide accompagnatrice nous explique en chemin les différents lieux, délivre quelques anecdotes sur les châteaux devant lesquels nous passons. Senior, fidèle à son rôle, prend des photos de paysages et de fleurs. Moi, je papote, je pédale et je regarde autour de moi. Et de temps de temps, je branche l’assistance électrique pour le plaisir et tout en me disant que je l’ai payée ; donc, autant la tester, ce qui est en grande partie le but de cette journée.
  • Pause pique-nique à Conflans où nous admirons les jolies péniches qui contribuent à la renommée de cette ville chère aux bateliers. Croquer dans un sandwichs au bord de la Seine, pas mal non ? Les vélos électriques sont fournis avec antivols pour la batterie et pour le vélo.

De Conflans à St Germain

  • Traversée de la Seine en bac avec zouk en musique de fond : amusant et gratuit tout l’été. Retour dans la forêt de Saint Germain. Certaines allées sont cavalières, ce qui signifie pleines de sable et un calvaire pour les cyclistes. S’y repérer n’est pas simple, même la guide a des hésitations. Un des vélos présente un problème. le dépannage est rapide par l’agence de location.
  • Retour donc à Saint Germain par la forêt avec certains passages plus délicats où l’assistance électrique révèle son intérêt. De plus, quelques erreurs de parcours font que tous les participants utilisent le vélo électrique pour ce quoi il a été conçu : une aide pour muscles défaillants.
  • Arrivée à Saint Germain par la longue et belle promenade du parc du château de Saint Germain où je dépose sans regret mon vélo électrique.

Conclusion

Le vélo électrique me paraissait une solution pour les longues balades à vélo, type road-trip comme ce que nous avions fait de Bordeaux à Sète mais sans fatigue excessive. Il me paraissait aussi une alternative intéressante à la voiture quand les trajets sont trop longs à pied ou trop pentus à mon gout.

J’ai vraiment apprécié la journée de balade, les explications de la guide, les échanges avec les autres participants, la diversité de paysages : le long de la Seine, les étangs, les châteaux, les villes traversées. J’ignore si j’aurai autant apprécié cette balade sans assistance électrique mais je pense que oui. Le trajet était plutôt plat, sans vraie difficulté et sa longueur (40 kms) raisonnable sur une journée.

Pour l’instant, pas de vélo électrique pour moi. Il me faudrait en louer un sur plusieurs jours dans une région à altitude variable pour être certaine de son intérêt pour moi.

Autre détail que l’on m’a rapporté : ces vélos sont très attirants pour les voleurs !

Avez-vous un vélo électrique ?

Si oui, en êtes-vous contents ? Pourquoi l’avez-vous acheté ? Quels sont ses avantages d’après vous ? Et ses inconvénients ?

Si non, y avez-vous déjà pensé ? Et pourquoi ?

Pensez à nous laisser vos commentaires, vos remarques pour améliorer nos articles, ce que vous avez aimé ou moins aimé

Merci à vous !

smiley

Pensez à cliquer sur “J’aime”, à nous suivre sur Facebook, Twitter et Google+

et à partager l’article.

Ce petit geste est gratuit pour vous et gratifiant pour nous.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :