Le vendredi, on lit : la balade de Lila K de Blandine Le Callet

Le livre du vendredi

car, le vendredi, on lit !

lecture

Ce vendredi, après quelques semaines de pause due à une crise intense de flemme, je vous invite à découvrir mon dernier coup de cœur. Difficile de vous promettre de la régularité pour la rédaction de cette rubrique car tout dépend des livres me tombant dans les mains. Le quotidien vous déprime, vous avez l’impression que rien ne va, que vos faits et gestes sont observés ? Changez d’air, venez découvrir l’univers de Lila K

 

 Blandine Le Callet

La Balade de Lila K
dsc_0365

Blandine Le Callet est une auteure française de romans très différents les uns des autres. Quelle qualité d’écriture ; jamais elle ne se répète. Mon seul reproche ? Elle n’écrit pas assez !

Signalons toutefois qu’elle a reçu pour ses deux premiers romans pas moins de trois prix : le prix Edmée de la Rochefoucault  et le prix René Fallet du premier roman pour « Une pièce montée » ainsi que le prix des lectrices Terrafemina pour « La balade de Lila K »

Trame de ce roman :

Lila K est une jeune femme intelligente, sensible, caustique, à la fois fragile et volontaire. Elle raconte son parcours de vie depuis que des hommes en noirs l’ont arrachée à sa mère pour la conduire dans un centre, mi-orphelinat, mi-prison. Autiste ou surdouée ou délirante ou plus encore ? Elle ne désire qu’une chose : retrouver sa mère. Et pour y parvenir, quel parcours : apprivoiser ce monde étrange qui l’entoure et sortir de ce lieu quasi-carcéral.

Critique :

Quelle lecture. Quelle claque ! Voilà longtemps que je n’avais pas ressenti une telle fascination, une telle sensation d’hypnose durant la lecture d’un roman. Impossible de le lâcher avant de comprendre ce qui est arrivé à Lila K et pourquoi. Ce livre est étrangement décalé. Lila nous interpelle. Où vit-elle ? Quel est ce monde où elle se débat ? Réalité ? Hallucination ? Présent ? Futur ? Ce monde dans lequel elle tente de se (re)construire, où chaque geste est scruté, filmé, étudié… traumatismes d’enfance ou Big Brother ? On avance au fil des pages, captivé par Lila K et son histoire, par sa personnalité et par ce monde décalé qui rappelle un peu trop le nôtre. Ici, pas un mot de trop, le style est fluide, l’histoire nous capture et ne nous lâche plus. L’auteur nous tient en haleine jusqu’à la révélation finale. Bien sûr, je ne vous raconterai rien. Juste un conseil : filez lire ce livre fabuleux qui m’a bousculé et marqué.

Autres livres de Blandine Le Callet :

  • Une pièce montée
  • Dix rêves de pierre


Un vrai livre du vendredi !

Sur ce, à vendredi prochain pour une nouvelle critique littéraire !

Bonne découverte, bonne réflexionlivre du vendrediet bonne lecture !

Vous pensez que certaines de vos lectures méritent de figurer dans cette rubrique ? Vous désirez partager vos coups de cœur littéraires ? N’hésitez pas, contactez-moi, que ce soit en commentaires en dessous de l’article ou en mail. Dîtes-moi quels romans vous ont chamboulés l’âme. Et peut être aurez vous le plaisir de les voir traités dans cette rubrique.

 Pensez à cliquez sur j’aime, à nous suivre sur Facebook, Google+ et Twitter

et à partager si vous avez apprécié l’article.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com