De Sydney à Melbourne en passant par la Côte de Saphir

DE SYDNEY A MELBOURNE en passant par le Côte de Saphir

Les incontournables et notre coup de cœur

 

Après vous avoir promené à Sydney puis vous avoir fait découvrir la côte jusqu’à Byron Bay, nous partons dans l’autre sens, direction Melbourne. Vous allez connaître un de nos coups de cœur de ce voyage, une région peu connue qui mérite indubitablement un détour. Nous allons tout vous dévoiler sur la Côte de Saphir.

 

Dans beaucoup de guides de voyage, il est conseillé de prendre l’avion entre Sydney et Melbourne et de se concentrer sur la Great Ocean Road dont nous vous parlerons prochainement. Bien entendu, nous n’avons pas suivi ces guides et nous avons eu bien raison. C’est sur les précieux conseils d’offices de tourisme locaux que nous avons pu admirer ces merveilles.

Cet article sera riche en photos. Ne dit-on pas qu’une image vaut mille mots ?

Alors voici, selon nous, les merveilles à ne pas rater entre Sydney et Melbourne par la route :

PARC DE BOODEREE

après Jervis Bay

Ce parc est connu d’une part pour être le seul parc national entièrement géré par des aborigènes, d’autre part pour ses plages d’un blanc exceptionnel.

Féerique, comme d’un autre monde : les différents incendies donnent un aspect très particulier à la végétation qui révèle des capacités étonnantes d’adaptation et prend des aspects au-delà de nos trop habituels paysages modelés. J’y ai appris que le feu était nécessaire à la régénération de nombreuses espèces. Pour cette raison, quand dans certains parcs un incendie non criminel ou non volontaire se déclare, le directeur peut être amené à donner son avis sur la maîtrise de ce dernier. Il ne s’agit pas ici d’un appel aux pyromanes, compte tenu des évidents dangers et ravages encourus, tout au long des routes est indiqué le risque d’incendie. La loi australienne punit fortement les égarements de ce type :  16 ans de prison !


Ne ratez pas la balade Mumyunga Waraga Dughan Trail. Vous longerez la côte, verrez en chemin l’Arche (photo ci-dessous) et traverserez une nature admirable. Restez sur le chemin et regardez où vous mettez mains et pieds ; serpents et araignées apprécient ce parc également.

Beach Lane est la plage la plus blanche du monde selon les experts. Ici, il est facile de se promener sur une plage rien que pour vous tant la densité de population est faible.

LAC CONGOLA

Petite ville à l’australienne, c’est-à-dire de la taille d’un hameau en France, paisible, étrange d’une paisible suspension lacustre, habitat en harmonie avec des kangourous sauvages.

CONDOLO BEACH

La plus belle plage d’Australie selon Senior

ULLUBURA 

Chemin-héritage tracé et agrémenté de pancartes racontant l’évolution de l’Australie du point de vu des Aborigènes touchant de justesse et vraiment émouvant… Et c’est là qu’un joli oiseau bleu s’est pris d’amour pour un de nos rétroviseurs. (Vidéo ci-dessous).

Pour Senior ce fut ici :

Sur une petite avancée du littoral, un humble jardin de nature abandonnée. Pas de titre en couronne du savoir scientifique établi, pas de croyances imposées sertissant une réalité, ni d’armes arrogantes en ferrant la liberté ; pas de nombrils auto-proclamés imbéciles ou même idiots ni même de qualificatifs comme ici écrits.

Juste des remarques.

Elles furent celles des nôtres à autres visages, émergeant du fond des âges en terres australes. A qui s’y arrête et s’intéresse, le savoir prend plaisir de s’étonner, la croyance devient accueillante ; on y devine aussi les armes frapper le vide sous l’ombre des nombrils se consumant dans leurs propres suffisances.

A voir ici un jardin de bon sens et de vestiges d’humanité.

OLD MOGO

Petit village touristique qui a su garder avec un goût et charme certain.  Possibilité d’une promenade en bordure d’une reconstitution d’implantation de chercheurs d’or dans une forêt où la flore est censée correspondre à celle fréquentée par les aborigènes. D’un côté du grillage, vous serez amené dans l’espace clos du colon, de l’autre, par moment vous partagerez de l’extérieur la vue aborigène.

LE BEN BOYD NATIONAL PARK

 

  • Les Pinnacles (Merimbula) curiosité géologique colorée.

  • Haycock Point avec la rencontre de wallabies sauvages en quantité dans un payage de buissons et d’arbustes).

  • Potato Point avancée rocheuse sur la mer où s’allient de façon étonnante couleurs et formes.Côte de Saphir

Lakes entrance

  • Raymond Island & Paynesville (ferry gratuit – en fait bac) : la plus grande concentration des koalas en totale liberté ainsi que des kangourous de l’autre côté de l’île. Vraiment à ne pas rater si vous souhaitez approcher des koalas libres. Su l’île sont également présents divers oiseaux, des échinidés, des opposums et des reptiles. (Jusqu’à présent le lieu habité le plus calme et cool d’Australie).

WILSONS PROMONTORY NATIONAL PARK

Tidal River : la nature féerique, paradisiaque par endroit et comme elle a été oubliée. Il est possible d’y dormir en bungalows. Ce coin est si touristique que les réservations sont ouvertes le 1er juillet, closes deux heures après. Et les heureux futurs locataires sont tirés au sort pour la période des vacances scolaires. Sinon, il est possible d’y aller en journée. Les balades et les paysages sont grandioses mais les animaux tels que les wombats se planquent jusqu’à la nuit tombée. D’où l’intérêt d’y séjourner. Emmenez votre toile de tente et de l’anti moustique. (En fonction de vos goûts et de vos possibilités pour en profiter, faites attention aux périodes de vacances scolaires et aux week-ends).

Notre conseil :

N’hésitez pas à questionner les locaux sur les curiosités à voir, à suivre les panneaux « Lookout » et à marcher un peu. Vous serez récompensé, comme nous, par des vues extraordinaires, des paysages uniques et une impression d’être seul au monde dans un décor étonnant. Et si vous passez par Raymond Island, allez saluer les koalas, les kangourous et les oiseaux de notre part.

Et si vous connaissez la Côte de Saphir, qu’en avez-vous pensé ?

 

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.