Que voir à Sainte Marguerite sur Mer en deux jours

Cette semaine, restons en France. Je vous emmène à 2 h en voiture de Paris à la découverte d’une charmante petite ville et de ses alentours, Sainte Marguerite sur Mer dans la banlieue de Dieppe.

Nathalie, propriétaire de la maison d’hôtes Fenêtres sur Mer et du gite d’accueil attenant a eu envie de fêter les 10 ans d’ouverture de sa maison d’hôtes en organisant un weekend découverte pour 6 blogueuses en mal d’air pur et de nature, en collaboration avec ls offices de tourismes locaux, els artisans…

C’est donc avec Tribulations et Escapades, que le voyage commence, voyage en photos, les millets du 62 et travellingadress que j’ai débarqué dans ce lieu encore inconnu pour moi.

Aujourd’hui, forte de ce que j’y ai découvert, je peux vous dire que faire, que voir à Sainte Marguerite sur Mer.

Hébergement :

Je ne saurais que vous conseiller de loger chez Nathalie et Philippe. L’accueil, chaleureux, sympathique, naturel est un régal. J’y ai passé un weekend fabuleux, plein de découvertes et de rires.  Trois chambres vous y attendent. Deux de taille plus que raisonnables avec WC et douche, la troisième est immense avec petit salon et baignoire balnéo transparente, parfaite je pense pour les amoureux de tout âge. Toutes les trois bénéficient d’une vue imprenable sur la mer et d’un balcon-terrasse avec table et fauteuils.

Ma chambre était « le Homard se marre », l’autre « le Repos du Turbot » et la très grande : « la Sole sous le parasol »

N’oublions pas le grand spa ni le sauna.

La qualité de l’hébergement n’a d’égale que la gentillesse et la spontanéité de nos logeurs. Grace à eux ce séjour de découvertes s’est empli de fous rires, d’amitié et de nourriture.

Que voir, que faire

Dans l’ordre de nos découvertes :

  • Le petit marché de Sainte Marguerite, le samedi matin auquel assistent les artisans et les producteurs locaux
  • La vieille église sur la place du village : église romane du 12e siècle restaurée en 3 ans. Les vitraux ont tous été détruits lors du déminage en 1944. Une curiosité : vous pourrez remarquer sur un des vitraux le visage de l’épouse du donateur ayant permis le remplacement des vitraux. On y découvre également un très ancien autel en pierre.
  • Phare : c’est le 3e construit sur ce site. Pour l’instant, l’intérieur ne se visite pas sauf lors des journées du patrimoine. Le 1er phare, le phare Pompadour, construit en 1765 a disparu peu à peu à cause de l’érosion de la falaise. Le 2e construit en 1900 a disparu lors des bombardements allemands la veille de la Libération le 31 aout 1944. Quant au dernier, commencé en 1951, il fonctionne encore aujourdh’ui. Saviez-vous qu’aucun phare au monde n’a la même signature lumineuse ? moi, je l’ignorais. J’ignorai aussi que les aviateurs le prenaient en point de repère.
  • Une balade le long de la mer. La mer étant toute proche quoi de mieux qu’une promenade sur la plage. Poussez jusqu’au bunker. En tombant, il s’est planté dans le sable. En sachant qu’il y a 20 ans, il s’est planté au pied de la falaise, on mesure mieux le travail de l’érosion qui grignote la côte de 20 à 30 cms par an.
  • Une balade dans la ville voisine de Quiberville : on peut y admirer de magnifiques villas balnéaires qui bénéficient de vues sur la mer imprenables. Certaines sont utilisées pour y tourner des films ou des clips. Je vous conseille la visite guidée. Adressez-vous à l’office de tourisme. Vous apprendrez par exemple l’histoire de ce quartier très complet, un village dans le village, construit pour ses ingénieurs par un chef d’entreprise. Envie d’une pause ? Arrêtez-vous au Lutin, café-librairie qui n’était pas encore ouvert lors de notre passage mais j’ai très envie de tester. Si vous avez la chance d’y être allé, merci de me dire ce que vous en avez pensé.
  • L’église de St Valéry, située à quelques kms vaut le déplacement, ne serait-ce que pour sa vue sur la mer et son cimetière. Tous ses vitraux sont signés Georges Braque, tout comme trois peintures exposées à l’intérieur.
  • Enfin, le Bois des Moustiers, grand parc floral et arborétum dont la vue en mai lors de toutes les floraisons doit être un régal absolu. Même fin mars, date de notre visite, les lieux étaient agréables et charmants.

Que manger

La chambre d’hôtes Fenêtres sur Mer n’étant pas table d’hôtes, il est important de savoir où se nourrir. Si vous êtes fan de fruits de mer de qualité, je vous conseille Albâtre et Caux à Quiberville.  Il est possible de déguster sur place ou d’emporter ailleurs ses achats.

Deux autres restaurants proches :

Restaurant de l’Ailly dans le village. Il propose une cuisine simple avec un excellent rapport qualité-prix. Ses spécialités : marmite de poissons, tête de veau et soufflé Grand Marnier.

Le Colombier à Offranville avec le chef Laurent, 1 étoile au Michelin. Pensez à réserver !

Précision :

Fenêtres sur mer est dédié aux amoureux. Donc, les enfants ne sont pas acceptés. Profitez en pour les faire garder par des proches et venez passer quelques jours dans ce havre de bonheur. Je pense que séjourner ici au moins deux jours est une excellente idée de cadeau, que ce soit pour une fête des Mères, un anniversaire de mariage ou une St Valentin.

Conclusion provisoire

Je remercie encore Nathalie et Philippe de Fenêtres sur mer et tous les partenaires qu’ils ont sur fédérer pour nous permettre la découverte de cette région. Je ne connaissais pas du tout mais je reviendrai, c’est certain pour le plaisir de dénicher d’autres merveilles et retrouver celui d’échanger avec Nathalie et Philippe. 

Et suivez l’actualité de Fenetres sur mer sur facebook. j’ai ouï dire qu’un concours fabuleux se préparait pour les 10 ans officiels de création de cette chambre d’hotes en juillet 2019.

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.