Ce que ce séjour en Australie m’a appris : vous serez surpris !

Australie :

ce que ce pays m’a appris

 

En partant visiter l’Australie pendant quelques mois, je n’imaginai pas revenir avec des enseignements particuliers. Je pensais voir de jolis paysages, rencontrer quelques locaux, éviter les bestioles tueuses, éventuellement améliorer ma compréhension de l’anglais et m’émerveiller. Si ce programme de base a bien été respecté, il a été enrichi avec bien d’autres enseignements uniques à ce voyage. Voici le moment venu de les partager avec vous.

Côté nature

  1. Regarder où je mets mains et pieds quand je me balade, même quand mon corps est en total déséquilibre.
  2. Porter un chapeau sans rechigner alors que je m’y suis toujours refusée. C’était ça ou le cerveau bouilli.
  3. Porter un voile avec le chapeau dans l’outback pour échapper aux mouches tueuses sans se sentir ridicule, plutôt en plaignant ceux qui n’en avaient pas.
  4. Me découvrir une passion pour les wombats et la vie sauvage.
  5. Apprendre la différence entre parc, réserve, etc.
  6. Découvrir la multitude de kangourous différents. Les plus étranges, les blancs, les plus mignons, les kangourous arboricoles. Dire que je les croyais tous comme Skippy.
  7. Ne plus m’étonner des panneaux : attentions aux serpents venimeux.
  8. Constater le toujours possible et large émerveillement devant la nature.

Côté gastronomie :

  1. Regretter la nourriture française et les légumes servis cuits
  2. Apprécier un restaurant simplement parce que des petits pains sont servis tout frais avec du beurre salé
  3. Apprendre que 200g de haricots verts est une portion normale pour 4 personnes et 200g de viande minimum par personne à chaque repas une évidence.
  4. Aller manger dans un MC Donald et me faire la réflexion : tiens, c’est agréable un repas pas gras et cogiter à la signification de sa phrase.

Côté société :

  1. Jouir de la rigueur anglo-saxonne alors que l’amabilité et la gentillesse priment en terre australe.
  2. Profiter en toute simplicité et évident naturel de toilettes publiques propres et toujours facilement accessibles.

Et enfin, une incongruité pour moi :

Faire 600 kms dans la journée, sans radio, sans musique, sans bouquin, juste en regardant le paysage et sans m’ennuyer.

Tasmanie

 

Conclusion provisoire

 

Si vous aussi vous avez visité l’Australie, voire vous y vivez toujours, pensez à commenter ce que vous pensez de mes apprentissages et ajoutez les vôtres. Merci.

Le soir, la terre s’embrase

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.