Particularités aveyronnaises

Je vous ai parlé de plusieurs départements. Et pour certains, je pense vous avoir appris à le situer sur une carte de France. Aujourd’hui je me penche sur le très beau département de l’Aveyron ou 12 pour les habitués. Oui, pour ceux qui suivent, j’ai eu le plaisir de m’y balader et de vous en parler, plusieurs fois

Mais cet article a pour but de vous dévoiler des anecdotes insolites et peu connues. 

Photos d’identité

Saviez-vous que :

Il y a plus d’Aveyronnais à Paris que dans l’Aveyron 

Ils seraient 300 000 dans la capitale française. L’Aveyron est une terre d’émigration depuis le XVIIe siècle. Tout d’abord porteurs d’eau, ils se diversifient avec l’artisanat du bois, le transport du charbon, la vente d’alcool et l’hôtellerie restauration. Les Aveyronnais déjà installés à Paris aident leurs compatriotes qui souhaitent les rejoindre. 

Pas mal pour d’anciens porteurs d’eau ?

La Grande Vadrouille y passe

Qui n’a vu et revu au fil des années ce film avec Louis de Funès et Bourvil se déroulant pendant la Seconde Guerre Mondiale ? Saviez-vous que le chaos de Montpellier le Vieux et sa porte de Mycène (une arche naturelle) ont servi de décor et de lieu de tournage pour ce film ? La prochaine fois qu’il passe-repasse sur les écrans, plutôt que de zapper, regardez attentivement les paysages.

Et bien d’autres films aussi !

Cartouche film avec Jean Paul Belmondo n’en est qu’un exemple. Je peux vous citer l’excellent St Jacques la Mecque de Coline Serreau, Fanfan la Tulipe avec Vincent Perez ou encore les vacances de Mister Bean avec Rowan Atkinson. Et ceci est très loin d’en être une liste exhaustive. Vous avez l’article suivant qui recense les principaux

On peut y manger en 3 étoiles pour le prix d’un fast food 

Si vous vous baladez dans le coin, surtout aux horaires de repas, faites une halte sur l’aire de repos de Millau. Oui, je vous conseille une aire de repos d’autoroute et c’est bien le seul moyen d’accéder à ce lieu de restauration. 

Pour vous ouvrir l’appétit, suivez le chemin qui vous emmène à un joli point de vue sur le viaduc de Millau, prouesse architecturale. Quand votre vue sera repue, pensez à votre estomac et allez  vous restaurer à la cafétéria du chef étoilé Michel Bras. A vous les capucins ! Miam miam. Une agréable façon de justifier le péage de l’édifice. 

Pour ne pas rater la sortie, il s’agit du numéro 45 dans un sens et 46 dans l’autre. Bonne dégustation ! 

On y a pratiqué la translation furtive 

Vous ne connaissez pas ? Imaginez que vous vénérez les joyaux de la Couronne Anglaise et vous estimez qu’Élisabeth II ne les traite pas avec les égards dus à leur valeur symbolique. Vous envoyez quelques potes les récupérer et vous les entreposez dans un autre lieu, de préférence consacré, par exemple à Conques.
C’est un  vol ? Que nenni ! C’est une translation furtive.

Je vous en parle plus ici. Moi, j’adore cette anecdote.

Conclusion provisoire

Si vous avez des anecdotes insolites, amusantes à partager sur un lieu situé dans le département de l’Aveyron, pensez à les ajouter en commentaires. 

Et si vous avez envie d’en savoir plus sur ce département, je vous suggère la lecture de ce livre : France, petite géographie curieuse et insolite des Editons Ouest. 

Aveyronnais, Aveyronnaises, je vous salue bien bas.

Et je vous passe le souvenir ému de Senior pour cette terre à laquelle vous avez su garder simplement et naturellement la cohérence et la singularité : (Encore) Un vrai pays. 

La semaine prochaine, je vous parlerai d’un autre département. Lequel ? Vous verrez bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com